La facture très salée de la guerre en Libye : 10 ans après, le pays a besoin de 109 milliards dollars pour survivre

Au bout d’une décennie de guerre civile qui a fini par diviser le pays en deux, la Libye aura besoin de 109,6 milliards de dollars pour se reconstruire, d’après le ministre libyen des affaires économiques, Salama Al-Ghawail

Après le désastre, l’heure est désormais à la reconstruction d’un pays dévasté par une guerre civile qui aura duré 10 ans. En effet, plus de 10 ans après la chute de Mouammar Kadhaffi, la Libye veut tourner l’une des pages les plus sombres de son Histoire pour entamer une nouvelle ère.

Les experts se penchent d’ores et déjà sur la reconstruction du pays, mais la facture est très salée, comme l’affirme Salama Al-Ghawail, ministre d’Etat en charge des affaires économiques de la Libye. En effet, dans une interview accordée à un média arabe et relayée par le journal libyen, Libyan Observer, le ministre parle de 109,6 milliards de dollars sur une période de 10 ans.

Parmi les autres sujets abordés par Al-Ghwail, il y a aussi la question des avoirs gelés. Sur ce sujet précis, le ministre libyen en charge des affaires économiques indique que la décision finale revient au Conseil de Sécurité. “Le gouvernement libyen suit de près cette affaire. Nous observons des attitudes négatives de la part de pays étrangers et l’affaire est toujours entre les mains du Conseil de Sécurité, a-t-il martelé.

Concernant les avoirs gelés de la Libye, la même source a révélé ce 23 septembre que Hunter Biden, fils du président Joe Biden, avait demandé une rémunération de 2 millions de dollars pour accélérer le rapatriement des fonds libyens qui dorment dans les banques américaines. Une info que la Maison Blanche ne veut pas commenter.