Le Royaume-Uni se prépare à la 3ème Guerre Mondiale et annonce la présence de 30 000 robots dans son armée

0
478

Un Général de l’armée britannique évoque les risques d’une éventuelle troisième Guerre Mondiale et souligne l’urgence de s’y préparer en ayant recours à la technologie 

L’effondrement drastique de l’économie mondiale très affaiblie par la crise sanitaire et les conflits régionaux qui secouent une grande partie du monde font penser à certains que l’on se dirige tout droit vers une Troisième Guerre Mondiale. Pour l’instant, l’hypothèse peut paraître farfelue, voire complètement insensée. Mais, en Occident, on s’y prépare.

La Grande-Bretagne, puissante économique et militaire redoutable, se prépare déjà à cette éventualité et c’est un haut responsable de l’armée britannique qui fait la révélation. En effet, dans une interview accordée au média anglais Sky News, le Général anglais, Nick Carter, appelle à la prudence.

“L’histoire pourrait ne pas se répéter, mais elle suit son rythme. Si nous regardons ce qui s’est passé le siècle dernier, avant les deux guerres mondiales, je pense qu’il était indiscutable qu’il y avait une escalade (des tensions, ndlr) qui a mené à des erreurs de calcul, qui ont, à leur tour, mené à la guerre”, a-t-il fait remarquer.

“Une armée de 30 000 robots”

A la question de la journaliste qui lui demande s’il insinue le déclenchement d’une nouvelle guerre mondiale, le Général Nicker Carter répond : “je dis qu’il y a un risque et nous devons en être conscients. C’est pour cela que le devoir de mémoire est important car quand on se tourne vers l’histoire, on y apprend des choses et on essaie d’être prudents sur la façon dont on gère les conflits régionaux”.

Dans l’interview, le Général a aussi parlé du projet britannique de mettre en place une nouvelle armée d’ici 2030. “Je pense que nous allons voir une armée conçue pour 2030. Nous ne l’aurons pas du jour au lendemain, mais nous y arriverons. Ce sera une armée organisée pour mener des opérations terrestres, maritimes et aériennes, mais aussi cyberspatiales”.

Sur la taille de cette armée, le Général donne des pistes. “Nous pouvons avoir une armée 120 000 soldats dont 30 000 robots. On ne sait jamais”, confie-t-il.