La grosse galère de Valls à Barcelone : les candidats à la Mairie refusent de débattre avec lui

0
1313

Manuel Valls traverse des moments difficiles en Espagne où ses rivaux politiques refusent de débattre avec lui

Les ennuis politiques de Manuel Valls ne sont pas encore terminés. Une année après avoir quitté la France pour l’Espagne où il espère devenir futur maire de Barcelone, l’ex maire d’Evry traverse une crise sans précédent et risque de voir son rêve briser dans la capitale catalane. En effet, aucun candidat à la mairie ne veut lui accorder un débat.

Selon le média espagnol Cronica Global basé à Barcelone, les candidats à la mairie le fuient comme de la peste. Ce mardi, un débat était prévu à l’Ateneu qui devait réunir tous les candidats à la mairie de Barcelone. A la dernière minute, l’actuelle maire, Ada Colau, décline et entraîne dans sa décision deux autres candidats, Ernest Maragall et Jaume Collboni à renoncer au débat.

L’événement a finalement été annulé. Et ce n’est pas fini. Cronica Global nous apprend également que ce mardi, Meritxell Batet, candidate du Parti Socialiste Espagnol au Congrès, a annoncé qu’elle ne participera finalement plus au forum Espagne-Catalogne Pluriel où elle devait débattre avec Manuel Valls ce 3 avril.

« Valls, perçu comme un franchouillard »

Il convient de rappeler que depuis son arrivée en Espagne, Manuel Valls traverse une crise politique sans précédent. A Droite, on se moque de lui en le traitant de « franchouillard » et en soulignant ses déboires politiques en France, tandis que la Gauche lui reproche son rapprochement avec le parti Ciudadanos, parti libéral très proche de Macron.

Sans débat, l’ex maire d’Evry, devenu un novice dans la vie politique espagnole, risque gros dans une ville où il est perçu comme un étranger ne connaissant pas bien la réalité politique et la question catalane devenue un enjeu politique majeur. Sans débat, Manuel Valls peut dire bye-bye à la mairie de sa ville natale.