Scandale : l’Agence Américaine de Médicament détruit Pfizer : “il n’y a aucune preuve que votre pilule est efficace”

Le FDA (Food and Drug Agency), agence américaine des médicaments, a fait savoir, dans une interview postée sur son site officiel ce 04 mai, qu’il n’a, à ce jour, “aucune preuve” de l’efficacité du Paxlovid (pilule fabriquée par Pfizer) chez les patients souffrant de Covid long

Les mauvaises nouvelles concernant la pilule Paxlovid de Pfizer destinée à lutter contre le Coronavirus s’accumulent. En effet, alors que le laboratoire américain continue de faire la promotion de ce médicament en jurant bec et ongles qu’il est très efficace dans la lutte contre le Covid, agence américaine des médicaments contredit la version du géant américain.

Pourtant, tout récemment, dans une interview accordée à Bloomberg et relayée par le média FiercePharma.com, le PDG de Pfizer, Albert Bourla, n’hésitait pas à chanter les mérites de la pilule dont plusieurs pays du monde ont déjà commandé des millions de boîtes. “Paxlovid fait ce qu’il a à faire. Il réduit la charge virale. Et ensuite, votre corps est censé faire le travail”, disait-il.

Apparemment, ce n’est pas vrai à 100%. Car, ce 4 mai, plusieurs médias américains, dont The Hill ou encore Bloomberg ont relayé une interview du FDA contredisant le laboratoire américain. Ainsi, dans ladite interview lue par Lecourrier-du-soir.com, John Farley, directeur du bureau des Maladies Infectieuses de l’agence, apporte des précisions.

Ainsi, sur la question relative aux patients qui rechutent après avoir pourtant pris la pilule Palovid, Farley reconnaît que le comprimé de Pfizer peut certes réduire, à court terme, les risques d’hospitalisation et de décès de 88%, mais précise : “nous continuons d’étudier les données qui proviennent des essais cliniques et nous fournirons des informations supplémentaires lorsqu’elles seront disponibles. Cependant, nous ne disposons, à ce jour, d’aucune preuve sur les bienfaits (du Paxlovid, ndlr) pour des traitements du Covid à long terme”.

La réaction du FDA n’a pas manqué de susciter sur les réseaux sociaux de vives réactions et les avis, comme d’habitude, s’opposent frontalement.

Il convient de rappeler que Pfizer avait lui-même reconnu dans un communiqué publié sur son site, il y a moins d’une semaine, que sa pilule avait très peu d’efficacité dans le traitement du Covid, mais son PDG, Albert Bourla, réagissant à cette nouvelle, avait tenté de minimiser en se réjouissant du fait que plusieurs pays du monde aient commandé des boîtes. D’après les dernières informations obtenues par notre média, la pilule devrait rapporter 22 milliards de dollars à Pfizer.