L’économie française à l’agonie : la fermeture des commerces a déjà coûté à l’Etat 4,4 milliards d’euros

0
217

La fermeture des commerces non-essentiels a fait perdre à l’économie française 4,4 milliards d’euros, d’après une étude de l’assureur Crédit Euler Hermès lue par Lecourrier-du-soir.com. Si cette fermeture est maintenue en décembre, les pertes s’élèveraient à 10,8 milliards d’euros

En France, l’économie est à genoux et le nouveau confinement entré en vigueur il y a plus de deux semaines semble avoir enfoncer le clou. C’est en tout cas ce qui ressort d’une étude menée par l’assureur Crédit Euler Hermès publiée ce 20 novembre. L’étude chiffre les pertes liées au reconfinement à plusieurs milliards d’euros.

En effet, d’après l’étude en question, la fermeture de novembre aura coûté à l’économie française 4,4 milliards d’euros. Et ce n’est pas tout. L’étude prévient que si en décembre, les commerces restent fermés, les pertes pourraient être évaluées à 10,8 milliards d’euros.

“Vers une réouverture sous conditions?”

L’assureur expose la situation ainsi : “la croissance française a connu un rebond majeur au T3 2020 (+18,2%), mais l’éclaircie devrait être de courte durée. En cause, le reconfinement qui a été instauré il y a quelques jours par les autorités françaises. Celui-ci sera moins strict que le premier confinement, et aura ainsi un impact économique moins sévère, mais il devrait tout de même amputer l’activité française de -16% (vs -30% lors du premier confinement)”.

Et d’ajouter : “Euler Hermes estime qu’avec un confinement prolongé jusque mi-décembre, suivi d’une levée partielle de cette mesure pour l’application d’un couvre-feu pendant les fêtes de fin d’année, le PIB français se contractera de -7,1% t/t au T4 2020. La croissance française s’établirait ainsi à -10% sur l’ensemble de l’année 2020”.

Il convient de rappeler que d’âpres négociations sont en train d’être menées au plus haut sommet de l’Etat français pour décider du sort des commerces fermés depuis le 30 novembre. Si pour l’heure, rien n’indique qu’ils seront réouverts, il y a tout de même une lueur d’espoir car dans la presse, on avance l’hypothèse une réouverture vers le 28 novembre mais sous conditions.

Pour lire l’étude de Euler Hermès, cliquez ici : Euler Hermès