Législatives en Espagne : après la défaite de ses alliés, Valls pourrait bien revenir en France

0
1426

Le parti Ciudadanos, allié de Valls, a perdu les élections législatives en Espagne et refuse catégoriquement de participer au gouvernement socialiste qui a remporté les élections ce dimanche 28 avril. Ce dimanche, les partisans de Pedro Sanchez, donné vainqueur, ont fait savoir qu’il ne veulent pas de ce parti dans leur gouvernement. Une situation délicate pour Manuel Valls

Après la défaite, s’installe le doute. Ce dimanche 28 avril, les élections législatives en Espagne ont apporté un lot de surprises, avec une victoire nette du parti socialiste espagnol (PSOE) qui, pourtant, à un mois des élections, traversait une crise profonde, notamment après les élections autonomes d’Andalousie où le parti d’extrême-droite Vox avait remporté une première victoire historique.

Désormais, la peur et l’incertitude ont changé de camp. Car, ce dimanche, Pedro Sanchez, actuel premier espagnol et chef de file du parti socialiste, a massacré son rival de droite (PP) en remportant 123 sièges contre seulement 66 pour le PP. Mais, si le parti de droite paye cash ses nombreux scandales de corruption qui ont été à l’origine de sa chute en 2018 par une motion de censure, c’est plutôt l’avenir de Ciudadanos, allié de Valls et de Macron qui fait débat.

« Ciudadanos refuse de participer au gouvernement de gauche »

En effet, l’avenir de Ciudadanos est d’autant plus incertain que le chef de file de ce parti, Albert Rivera, avait ouvertement fait savoir qu’il ne formerait pas de gouvernement avec le parti socialiste espagnol. Il avait même ouvertement appelé le Parti Populaire (PP) et Vox à tout faire pour que le PSOE soit vaincu.

Ce dimanche, il a à nouveau réitéré ses propos qu’il ne participerait pas au gouvernement de Sanchez qu’il accuse d’avoir « vendu l’Espagne ». Ce dimanche, face à la presse, il a promis que son parti arrivera un jour, vu le bon score qu’il a obtenu (plus de 4 millions de vote) à gouverner l’Espagne.

« Valls pourrait-il revenir en France ? »

Le refus de Ciudadanos de participer à ce gouvernement de gauche risque de mettre très mal à l’aise Manuel Valls, ex premier ministre socialiste. Ce dernier, depuis son arrivée en Espagne, est connu pour sa proximité avec le parti Ciudadanos, parti libéral et très éloigné de l’idéologie de gauche. Pire, ce même parti avait pris part à une manifestation à la Place Colon au côté de Vox, parti espagnol d’Extrême-droite.

Les alliés de Valls ont ainsi perdu les élections législatives et Valls devra désormais se tourner vers les élections municipales. Des élections qui risquent d’être très difficiles pour lui en raison du fait que les indépendantistes catalans, qui connaissent le terrain mieux que lui, ne veulent surtout pas perdre le contrôle de la capitale catalane, Barcelone.

La défaite de Ciudadanos n’augure-t-elle pas celle de Valls à la mairie de Barcelone ? En tout cas, depuis l’annonce des résultats, aucune réaction de l’ex premier ministre français qui se mure dans un silence absolu. Sans participation dans un gouvernement de gauche, ni maire de Barcelone, Valls ne retournera-t-il pas en France ? L’avenir nous le dira.