Leon Panetta, ex patron de la CIA : « les relations entre Israël et les Etats-Unis vont trop loin »

0
250

Leon Panetta, ex directeur de la CIA et ex secrétaire américain à la Défense sous Obama, s’est attaqué aux relations très intimes entre les Etats-Unis et Israël qui, selon lui, ôtent toute crédibilité aux différents gouvernements américains dans leur volonté de trouver une solution pacifique au conflit israélo-palestinien

Amitié ou soumission ? Les liens très intimes entre Israël et les Etats-Unis commencent à provoquer un malaise au plus haut sommet de l’Etat au pays de l’Oncle Sam. En effet, alors qu’une conférence est prévue à Bahreïn ce 25 et 26 juin afin d’enclencher un processus de paix efficace dans le conflit israélo-palestinien, Leon Panetta, ex directeur de la CIA, dénonce un processus de paix qui risque d’être favorable à Israël en raison de ses liens avec le pays de l’Oncle Sam.

« D’une certaine manière, ils (les USA et Israël) vont trop loin dans la façon dont ils se traitent. Nous ne devrions pas avoir le sentiment qu’Israël est dans la poche des Etats-Unis ou que les Etats-Unis sont dans la poche d’Israël », dénonce l’ancien secrétaire américain à la Défense sous Barack Obama dans une interview accordée à Army Radio.

« Vers une confrontation militaire au Moyen-Orient ? »

Dans l’interview reprise par Times Of Israël, Leon Panetta accuse les Etats-Unis d’avoir créé de « sérieux problèmes ». « Nous avons toujours essayé de maintenir une relation équilibriste et c’est parce que les Etats-Unis semblent avoir renoncé à cette approche équilibriste qu’ils ont créé de nouveaux problèmes », ajoute-t-il.

Leon Panetta s’est aussi prononcé sur l’actualité en réagissant au bras de fer très tendu qui oppose les Etats-Unis à l’Iran et qui s’est accentué à la suite de l’annonce des autorités iraniennes d’avoir abattu ce jeudi 20 juin un drone américain qui survolait l’espace aérien iranien. L’ex directeur de la CIA s’inquiète de la situation et tire la sonnette d’alarme.

« Personne ne veut une autre guerre au Moyen-Orient »

« Il y a toujours un danger qu’un des deux côtés fasse une erreur de calcul et que cela débouche sur une confrontation militaire. Personne ne veut une autre guerre au Moyen-Orient », s’agace-t-il. La réaction de Leon Panetta intervient dans un contexte houleux marqué par une guerre diplomatique entre Téhéran et Washington.

La situation est d’autant plus explosive que ce jeudi 20 juin l’Iran a annoncé avoir abattu un drone américain qui survolait son espace aérien et réitère sa détermination ferme à protéger son territoire contre toute invasion étrangère. De son côté, Donald Trump a immédiatement réagi sur twitter évoquant une « grosse erreur » commise par l’Iran.

« Trump trop pro-Israël ? »

Les remarques de Leon Panetta font également allusion au traitement de faveur dont bénéficie Israël depuis l’arrivée de Trump à la Maison Blanche. En effet, depuis son élection en 2016, Donald Trump n’a cessé de prendre des décisions perçues comme trop favorables à l’Etat hébreux.

Parmi elles : la reconnaissance de Jérusalem en tant que capitale d’Israël, le retrait des Etats-Unis du Traité nucléaire iranien longtemps dénoncé par Israël, la désignation de la Garde Révolutionnaire iranienne comme organisation terroriste et la complicité tacite des Etats-Unis dans le projet israélien d’annexer une partie de la Cisjordanie.