Les Etats-Unis annoncent la mort d’Abou Bakr Al-Baghdadi, numéro 1 du groupe Etat Islamique

0
119

Les Etats-Unis ont annoncé, une énième fois, la mort d’Abou Bakr Al-Baghdadi, chef de Daesh dans un raid militaire

Abou Bakr Al-Baghdadi déclaré mort. Les médias du monde entier ont annoncé ce dimanche la mort du chef du groupe terroriste Etat Islamique dans un raid aérien mené par les soldats américains. Dans la presse américaine, on affirme que l’opération militaire a été menée dans la province d’Idlib et l’objectif était d’abattre Al-Baghdadi.

Pour l’heure, difficile de confirmer la mort du cerveau de Daesh. Toutefois, d’après une source militaire qui s’est confiée au média Newsweek, Abou Bakr Al-Baghdadi est bien mort. Le média a fait savoir ce dimanche que des tests ADN devront être menés ces prochaines heures pour en avoir la confirmation.

« Al-Baghdadi s’est suicidé »

Toujours selon la source militaire, Al-Baghdadi s’est suicidé en activant sa ceinture explosive lorsque les forces militaires américaines ont fait irruption dans le village de Baricha, dans la localité d’Idlib. L’opération aurait également causé la mort de deux femmes du chef de Daesh. Selon la même source, l’appartement de Baghdadi a été rasé par les forces américaines pour empêcher qu’il ne devienne un lieu de culte pour les djihadistes. A la fin de l’opération, Donald Trump a réagi sur twitter : « quelque chose de grand vient de se produire », a-t-il écrit sans toutefois donner plus de précision.

La mort annoncé du chef du groupe Etat Islamique intervient dans un contexte très tendu entre l’Occident et la Turquie suite à l’invasion du Nord de la Syrie par les forces turques pour combattre Daesh. Ce dimanche, la presse turque a annoncé la mort du djihadiste mais s’est bien gardée de confirmer la véracité de l’information.

« Une mort annoncée plusieurs fois »

Rappelons que ce n’est pas la première fois que le chef de l’Etat Islamique est déclaré mort. En 2017, la Russie disait avoir obtenu des informations sur la mort d’un personnage mystérieux qui règne en maître en Syrie depuis plusieurs années. La mort de l’islamiste avait été confirmée par l’Observatoire syrien. Mais, trois mois plus tard, Abou Bakr Al-Baghadi fera son apparition dans un enregistrement audio dans lequel il a salué le courage de ses combattants.

« Vous les soldats de l’Islam, vous qui soutenez le califat partout, augmentez les attaques et y compris contre les sièges des médias des infidèles et les sièges de leur guerre idéologique parmi vos cibles », disait-il appelant ses combattants à tout faire pour rendre la vie dure à ceux qu’il a qualifiés de mécréants, c’est-à-dire les occidentaux.