Les USA menacent l’Irak : si vous expulsez nos soldats, nous bloquons vos comptes bancaires

0
190

Les Etats-Unis menacent de fermer le compte bancaire irakien détenu par la Réserve Fédérale si Bagdad expulse les troupes américaines du pays

Les Etats-Unis mettent une énorme pression sur le gouvernement irakien afin d’empêcher le retrait des troupes américaines stationnées dans le pays depuis 2003, date de l’intervention militaire américaine menée par Georges Bush pour combattre le régime de Saddam Hussein. Seize ans plus tard, alors que des voix se lèvent en Irak exigeant le départ des troupes nord-américaines, les Etats-Unis refusent catégoriquement et brandissent une sérieuse menace.

En effet, d’après Business Insider qui cite The Wall Street Journal, le gouvernement américain a prévenu les Irakiens que si les troupes américaines sont expulsées du pays, les Etats-Unis bloqueront un important compte bancaire irakien détenu par la Réserve Fédérale depuis New York.

« Un compte disposant de 3 milliards de dollars »

Lecourrier-du-soir.com n’a pas eu accès au dossier du Wall Street Journal. Cependant, d’après les médias américains qui ont lu le document, l’Irak détenait 3 milliards de dollars dans ce compte en 2018. En effet, selon CNBC, l’Irak dépose ses réserves de pétrole dans ce compte et effectue des retraits d’argent pour rémunérer les employés publics ou honorer des contrats avec des multinationales. Toujours selon la même source, la fermeture de ce compte risque d’avoir des conséquences très négatives sur l’économie irakienne déjà très fragilisée depuis la chute de Saddam Hussein.

Il convient de rappeler que le parlement irakien avait passé une résolution le 8 janvier appelant au retrait des forces américaines présentes dans le pays. Cette décision avait été prise au lendemain de l’assassinat du général iranien, Qassen Soleimani, tué par les Etats-Unis à Bagdad.

Dans la résolution, le Parlement irakien avait souligné la nécessité du retrait des forces étrangères sur son sol étant donné que leur présence n’a plus de sens dans le pays avec la défaite annoncée par Trump du groupe Etat Islamique. « Le gouvernement irakien doit mettre fin à la présence de toute troupe étrangère sur son sol et les interdire d’utiliser son espace aérien ou maritime », pouvait-on lire.