Ligue des Champions et scènes de violence à Paris : à la veille des Législatives, l’image de la France est détruite

Honte. Ce samedi 28 mai, ce fut le mot le plus partagé sur les réseaux sociaux après l’échec total de l’organisation de la la finale de Ligue des Champions par la France. En effet, tous les journalistes internationaux ont dénoncé, à l’unanimité, une organisation très médiocre de l’une des plus importantes finales du football européen.

Et pour cause! Pour se rendre compte du fiasco total des organisateurs de l’événement, il suffit de faire un petit tour sur les réseaux sociaux pour constater, de ses propres yeux, les scènes de violence et d’incivilité qui ont émaillé la plus belle fête européenne qui aurait, surtout dû servir à redorer le blason de la ville de Paris dont la gestion de la capitale reste très décriée.

Je dois souligner qu’à la veille de la rencontre, une chaîne espagnole avait déjà détruit Paris en pointant du doigt son insalubrité. D’ailleurs, dans une scène qui a fait le tour du monde, on y voir un journaliste (de cette chaîne) prendre ses jambes à son coup, en plein direct, après avoir aperçu un gros rat rodant à quelques centaines de lui. La scène, visionnée plus de 500 000 fois sur YouTube, se déroule à quelques encablures de l’Eglise Notre-Dame de Paris.

Interrogé par l’animateur de l’émission “El Chiringuito”, le journaliste Marco dit avoir été sous le choc lorsqu’il a aperçu l’animal à quelques centimètres de lui. Mais, il ne s’arrête pas là. Sans chercher à s’attaquer à qui que ce soit, il dit être très surpris par l’insalubrité de la capitale française, avec des poubelles qui s’amoncellent un peu partout.

Mais, ce samedi 28 mai, l’image de la France a été écornée par les scènes surréalistes qui ont fait le tour de la toile. Dans celles-ci, on y voit des centaines de supporters faisant intrusion dans le Stade de France, sans billets sous le regard impuissant des agents de sécurité totalement dépassés.

Une faille énorme qui n’a pas manqué de provoquer l’immense colère de la presse internationale. “C’est insensé que l’UEFA veuille nous fait croire que ceci est dû au fait que certains supporters sont arrivés au stade en retard. Je connais des supporters de Liverpool qui sont restés devant le Stade de France deux heures et demie avant de pouvoir entrer. Manque d’organisation total et des embouteillages dangereux”, s’est indigné le journaliste anglais, James Pearce.

Et il n’a pas été le seul à faire part de sa grosse déception. Pour la journaliste espagnole, Laïa Forès, c’est un “chaos total”. “La finale de la Ligue des Champions a été un chaos total”, a-t-elle twitté, dénonçant le tir de gaz lacrymogène dans des endroits où se trouvaient des enfants.

Dans la classe politique françaises, la colère contre le gouvernement a été palpable.

1 COMMENT