L’incroyable décision du Conseil d’Etat : “les Français vaccinés interdits de se déplacer car porteurs du virus”

0
9831

Une mauvaise nouvelle pour les personnes vaccinées qui seront obligées, elles aussi, de respecter les restrictions décrétées par le l’Etat français. Pourtant, en mars 2020, lorsque la Covid-19 commençait à faire des ravages dans le monde, nos dirigeants nous disaient que seule l’arrivée d’un vaccin allait nous permettre de reprendre notre vie d’avant.

En décembre, lorsque les premières doses ont été réceptionnées par de nombreux Etats, les mêmes gouvernements ont continué à nous dorloter tels des enfants, allant jusqu’à nous annoncer une fin proche des mesures de restriction et le début d’une nouvelle vie aussi normale que celle connue il y a un an.

Apparemment, non. Car, ce 02 avril, une ordonnance du Conseil d’Etat intégralement lue par Lecourrier-du-soir.com a été très claire. Les personnes vaccinées sont tenues de respecter les restrictions décrétées par le gouvernement car, même vaccinées, elles sont susceptibles de transmettre le virus à leurs proches. Un argument qui contredit totalement celui tenu jusqu’ici par nos dirigeants.

Voici l’ordonnance du Conseil d’Etat dans sa version originale.

“Un retraité de 83 ans a demandé au juge des référés du Conseil d’État de suspendre les restrictions de déplacement prises par le Gouvernement afin qu’elles ne s’appliquent plus aux personnes vaccinées. Le juge des référés rejette sa demande considérant que les personnes vaccinées peuvent être porteuses du virus et contribuer à sa diffusion.

Le 19 mars dernier, le Premier ministre a décidé de limiter les déplacements dans les 19 départements où la situation sanitaire est la plus critique.

Le requérant, qui réside dans l’un des départements concernés et qui a été vacciné, dénonce une atteinte à sa liberté d’aller et venir. Il demande au juge des référés de suspendre ces limitations pour toute personne ayant bénéficié de la vaccination contre la covid-19. Il considère que les mesures de restriction de déplacements, de couvre-feu et de confinement ne sont plus nécessaires et adaptées pour les personnes vaccinées.

Le juge observe que la diffusion du virus s’est aggravée de manière significative sur l’ensemble du territoire, mettant fortement sous tension les hôpitaux, et conduisant à la généralisation des restrictions à tout le pays.

Bien que la vaccination assure une protection efficace, le juge des référés relève que les personnes vaccinées peuvent être porteuses du virus et contribuer à sa diffusion dans des proportions qui ne sont aujourd’hui pas connues. La levée des restrictions de déplacement pourrait dès lors aggraver le risque de contamination, notamment pour les personnes vulnérables qui sont majoritairement non vaccinées.

Pour ces différentes raisons, ces restrictions de déplacement, même pour les personnes vaccinées, n’apparaissent pas disproportionnées. C’est pourquoi le juge des référés du Conseil d’État rejette la demande du requérant.”

Pour lire l’ordonnance dans sa version PDF, cliquez ici : Ordonnance Conseil d’Etat