Liste aux Européennes : les Gilets Jaunes exigent obligatoirement un casier judiciaire vierge

0
426

Hayk Shaninyan, directeur de campagne de la liste « Gilets Jaunes », a accordé une interview à France Info TV. Dans l’entretien de ce 23 janvier, il s’est prononcé sur plusieurs questions relatives à ce mouvement mais aussi sur les raisons qui les ont poussés à lancer cette liste

« Nous avons évoqué cette possibilité au sein d’une coordination nationale, qui regroupe plusieurs dizaines d’initiatives. Certains étaient pour, d’autres contre l’idée d’une liste aux européennes. Nous avons beaucoup discuté, et finalement nous avons décidé que l’ensemble des initiatives qui permettent de porter nos idées, nos revendications devant les Français sont bonnes. Les européennes doivent être l’une de ces expressions », a-t-il expliqué.

Sur le choix d’Ingrid Levasseur pour mener la liste Gilets Jaunes, Hayk Shaninyan déclare : « elle a été choisie par l’ensemble de ceux qui font partie de cette coordination nationale, tout simplement parce qu’elle incarne de manière assez emblématique ce qu’a été le mouvement depuis le premier ministre, un mouvement porté par de nombreuses femmes, porté par des citoyens ‘lambda ‘qui travaillent notamment dans des zones rurales ».

« Les GJ seront les représentants des citoyens »

A la question de savoir quelle ligne politique va incarner ce mouvement, il répond : « citoyenne ! Premièrement, la liste doit ressembler à ce que sont les citoyens français : il n’y a pas d’ancien député, de personne d’autre parti politique, d’énarque, de technocrate. On a essayé de faire une liste avec des gens, vraiment, des gens qui sont sur le terrain depuis le premier jour, qui connaissent leur métier. »

Et d’ajouter : « nous souhaitons inventer un nouveau mode de fonctionnement. Les ‘Gilets Jaunes’ au parlement européen seront des représentants des citoyens, et ils vont voter ce que les citoyens vont leur dire, c’est-à-dire que nous allons sortir de l’opacité actuelle, les citoyens français vont savoir en temps réel tout ce qui se passe à l’intérieur, les projets qui se votent, les projets de loi qui passent, ils vont donner leur avis (…) »

« Nous avons marre de ce système-là »

Dans l’interview, le directeur de campagne du mouvement dit vouloir sortir des sentiers battus. « (…) L’idée est de sortir de ce système dans lequel un député n’est pas un député de sa circonscription, de ses citoyens, mais devient prisonnier de son parti politique. Nous avons marre de ce système-là », lance-t-il.

Pour le moment, il n’y a que 10 personnes sur la liste alors qu’il en faut 79. Sur cette question, Hayk Shaninyan a dévoilé la manière dont les autres vont être choisis. « Via du participatif : nous allons ouvrir la liste à toutes celles et à tous ceux qui souhaitent intégrer ce projet. Ensuite, il y aura une votation interne entre candidats retenus, notamment au casier judiciaire vierge, ce genre de critère qui doit absolument être respecté », a-t-il expliqué.