Liste Gilets Jaunes aux européennes : des tensions internes provoquent déjà des démissions

0
56

A peine lancée, la liste « Gilets Jaunes » aux européennes a du mal à avancer. Les poids lourds sont en train de quitter le navire

La liste des Gilets Jaunes aux européennes a du plomb dans l’aile. En effet, à peine lancée, la liste des Gilets Jaunes qui devait représenter le mouvement lors des prochaines européennes est fortement secouée par une crise interne. Moins d’une semaine après son lancement, les départs s’enchaînent.

Dans la presse, on affirme que Marc Doyer, ex militant En Marche et l’un des dix candidats aux européennes, a fini par retirer sa candidature. D’après le JDD qui l’a interviewé, Marc Doyer a été victime de menaces de mort, des menaces face auxquelles il ne compte pas céder. « Je ne cède pas aux menaces mais mon engagement est perçu comme une ambigüité », a-t-il expliqué.

« J’ai pris la décision de me retirer de toutes mes activités »

Et d’ajouter : « je critique suffisamment les politiciens actuels pour ne pas écouter les citoyens, je n’ai pas envie de faire la même chose. A partir du moment où je suis la cible de toutes les attaques depuis, je me retire. Je ne veux pas nuire au reste de la liste ». Et ce n’est le seul à avoir jeté l’éponge.

Ce mardi, la chaîne BFMTV a annoncé que le directeur de campagne de la liste « Gilets Jaunes » vient lui-aussi de se retirer. Hayk Shahinyan a fait l’annonce de sa décision sur sa page Facebook. « J’ai pris la décision de me retirer de toutes mes activités, revenir à Lyon, et prendre une semaine pour analyser, réfléchir, préparer des propositions, prendre du recul », peut-on lire.