Loi anticasseurs : « on se croit revenu sous le régime de Vichy », dénonce un député UDI

0
304

Le député UDI Charles de Courson s’est durement attaqué à la loi anticasseurs que le gouvernement veut faire voter. Il évoque le retour sous le régime de Vichy

La loi anticasseurs ne cesse de diviser la classe politique. Annoncée il y a un mois par Edouard Philippe, actuel premier ministre français, cette loi qui vise à sanctionner sévèrement les manifestants Gilets Jaunes suscite la colère d’hommes politiques comme Charles De Courson, député UDI. Ce dernier compare la situation actuelle de la France à celle de Vichy.

Dans un discours tenu à l’Assemblée Nationale ce mercredi, il n’a pas mâché ses mots. « Une autorité administrative va priver un individu de sa liberté de circulation et de manifester au motif qu’il y a une présomption, on va lui interdire des raisons sérieuses de penser. Mais, qui apprécie les raisons sérieuses ? L’autorité administrative, ben allons-y ! (…) », s’indigne-t-il.

« C’est une pure folie que de voter ce texte »

Et d’ajouter : « mais, où sommes-nous mes chers collègues ? C’est la dérive complète. On se croit revenu sous le régime de Vichy. Mais, oui ! Mais oui, mes chers collègues, je dis bien le régime de Vichy. Par votre attitude, vous êtes présumé être résistant. Donc, on vous entaule. Mais, où sommes-nous, mais réveillez-vous ! (…). C’est une pure folie que de voter ce texte, une pure folie. »

Il convient de rappeler que le député Charles de Courson n’est pas le seul à s’indigner du vote de cette loi. Dans une interview accordée à France Info ce 28 janvier, l’avocat au barreau de Paris, Arié Alimi, n’avait pas hésité à dénoncer un texte « ultra-liberticide ». « C’est un texte qui doit être jeté intégralement dans la mesure où chaque disposition est ultra-liberticide et modifie radicalement l’équilibre naturel et légal du droit de manifester en France », avait-il déclaré.