Lukachenko prévient : “l’Occident n’empêchera pas que la Biélorussie et la Russie atteignent leurs objectifs”

Le président de la Biélorussie, Alexander Lukachenko, a ouvertement défié l’Occident dans une interview accordée à la CNN. L’homme fort de Minsk a publiquement fait savoir que l’Occident ne pourra pas l’empêcher de se rapprocher de la Russie de Poutine

Alexander Loukachenko défie l’Occident. Alors que la Biélorussie traverse une grave crise politique depuis plus d’une année, le président ne recule devant rien. Cette semaine, lors d’une interview accordée à la chaîne américaine CNN, il assume totalement son rapprochement avec la Russie de Poutine.

Parlant de ses relations avec la Russie, il dira : “nous sommes les mêmes sur le plan externe comme sur le plan interne. Nous avons la même politique, les mêmes objectifs. Et nous nous dirigeons vers ces objectifs en empruntant la même voie. Nous n’avons pas besoin de nous faire des promesses. Nous sommes des nations très proches. Et sans promesse, nous construirons notre avenir et vous ne pourrez pas nous en empêcher”.

Dans l’interview, retranscrite par l’agence de presse russe, Tass, le président de la Biélorussie a catégoriquement rejeté l’idée d’avoir fait des promesses à la Russie en échange d’un soutien diplomatique ou financier de Moscou. Sur ce, sa position est sans ambages : “vous avez une vision anglo-saxonne des choses. Nous sommes des peuples frères, issus de la même racine”.

Il convient de souligner que depuis le début des manifestations anti-pouvoir qui secouent le pays, Alexander Loukakchenko s’est tourné vers la Russie pour se maintenir au pouvoir. Et ce rapprochement s’est renforcé ces dernières années avec l’achat d’armes russes d’une valeur de 1 milliard de dollarsannoncéLe  en septembre dernier.