Macron tombe dans le piège libanais : Israël vient de lui confier la lourde mission de désarmer le Hezbollah

0
750

Lors d’un échange téléphonique, le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, a confié une lourde mission à Emmanuel Macron : désarmer le Hezbollah libanais 

Benjamin Netanyahou confie à Emmanuel Macron une lourde mission au moment où le Liban traverse une crise politico-économique sans précédent. Et le premier ministre israélien, de plus en plus affaibli par un puissant mouvement de contestation dans son propre pays, mise sur le désarmement du Hezbollah pour grappiller quelques points dans l’opinion publique.

En effet, pour obtenir le désarmement du Hezbollah, l’une des principales menaces d’Israël dans la région, Benjamin Netanyahou s’est désormais tourné vers Emmanuel Macron, président de la France dont le voyage au Liban, ce 6 août, a été très largement commentée par la presse internationale. Macron a désormais une mission à accomplir pour le compte de l’Etat Hébreux : désarmer le groupe chiite dirigé par Hassan Nasrallah et très proche de l’Iran.

C’est en tout cas la révélation faite par le média israélien Times Of Israel qui a révélé que le président français et le premier ministre israélien se sont entretenus au téléphone. La date n’a pas été précisée. L’information a été confirmée par le Bureau du Premier ministre dans un communiqué intégralement lu par Lecourrier-du-soir.com.

“Le Hezbollah se trompe lourdement”

En effet, dans le communiqué en question, on pouvait lire : “le premier ministre Benjamin Netanyahou a parlé au téléphone avec le président français, Emmanuel Macron. Le premier ministre Netanyahou a loué le leadership d’Emmanuel Macron sur la question libanaise et manifesté la volonté d’Israël de fournir de l’aide humanitaire qui ira directement vers la population”.

Et d’ajouter : “le premier ministre Benjamin Netanyahou a aussi indiqué qu’afin d’éviter des désastres tels que celui qui s’est produit au niveau du port de Beyrouth, les explosifs et les missiles que le Hezbollah a cachés doivent être retirés de tout endroit où se rencontre des populations civiles au Liban. Le premier ministre Benjamin Netanyahou a clairement fait savoir que le Hezbollah se trompe lourdement s’il pense résoudre la crise au Liban en créant une crise avec Israël”.

Ce communiqué du bureau du premier ministre confirme un édito du média Lecourrier-du-soir.com daté du 6 août dernier et selon lequel le projet principal est de neutraliser le Hezbollah, perçu par Israël et l’Occident comme le seul parti pouvant tirer profit de la crise qui frappe le Liban.

“Meyer Habid appelle Macron à désarmer le Hezbollah”

Il faut dire que le choix de Macron par Netanyahou pour mener à bout ce projet n’est pas un hasard compte tenu du rôle que le plus jeune président de la Vème république française a voulu jouer ce 6 août en prenant un risque physique et politique énorme appelant à des réformes dans les rues de Beyrouth.

Baptême de feu pour Emmanuel Macron qui a désormais la lourde mission d’affronter le Hezbollah dans un pays où le groupe chiite, très proche du régime iranien et syrien, jouit encore d’une très forte popularité aussi bien chez les Musulmans sunnites que chez les Chrétiens.

Mais, la guerre de la France contre le Hezbollah pourrait s’accélérer à la suite de l’appel du député français de confession juive, Meyer Habib, qui, dans un twitte daté du 9 août, a publié une lettre adressée à Emmanuel Macron. La position du député juif est sans ambages : “si Emmanuel Macron veut sauver le Liban, il doit déclarer immédiatement le Hezbollah organisation terroriste. Le reste n’est que littérature”.

Pour lire le communiqué du Bureau du Premier ministre israélien, cliquez ici : Israël