Manque de patriotisme : l’absence de Macron aux obsèques du maire de Signes est scandaleuse

0
411

Mais, que ce passe-t-il dans la tête de Macron ? Le président français dispose-t-il d’une équipe de communication digne de ce nom ? Il y a des erreurs qui ne passent pas en politique et celle-ci en fait partie. Je dirais même qu’elle risque dans un futur proche de coûter très cher à Emmanuel Macron.

En effet, il y a deux semaines, Emmanuel Macron avait dû écourter ses vacances pour s’envoler à Tunis où il a pris part aux obsèques de Béji Caïd Essebsi, président tunisien dont le décès a été annoncé ce 25 juillet.  A son arrivée en Tunisie, il avait rendu un vibrant hommage à un homme politique qui marquera à jamais l’Histoire de la Tunisie.

Pourtant, deux semaines plus tard, la République a été frappée par un drame. L’assassinat lâche du maire de Signes, Jean-Mathieu Michel, dans des circonstances très obscures plonge le peuple français dans une tristesse immense. Et pour cause! Oui, c’est bien un élu de la République, quelqu’un qui n’a cessé de se sacrifier pour sa commune et pour son pays depuis 1983, qui a été lâchement tué.

Cependant, c’est plus l’indifférence de Macron que la mort de Jean-Mathieu Michel qui gêne profondément. Personne ne reprochera à Macron d’avoir eu une pensée à l’endroit du maire de Signes. En effet, le président a salué « le dévouement inlassable de cet élu qui servait sa commune et ses habitants depuis 1983 ».

Mais, c’est tout. Le président ne s’est pas déplacé pour assister aux obsèques d’un élu de la République. Un manque de considération qui fâche. En effet, le maire de Néoules, commune voisine de Signes dans le Var, a regretté que le président n’ait pas assisté aux obsèques. Le fils du défunt maire aussi regrette l’absence du chef de l’Etat aux obsèques de son père.

Alors que le drame s’est produit en France, Emmanuel Macron, dont la présence était obligatoire, a jugé bon de déléguer Jacqueline Gourault, ministre des collectivités territoriales pour le remplacer, nous a appris la presse. Si ce n’est pas un manque de considération de sa part, j’aimerais qu’on nous explique ce que c’est. Ce vendredi, le village de Signes a rendu un dernier hommage à un maire patriote, courageux, mort au service de sa Nation. Mais toujours, pas de traces de Macron.

A partir de ce drame, il devient difficile de contredire les maires quand ils accusent Macron de les mépriser. L’hommage du chef de l’Etat sur les réseaux sociaux, aussi symbolique soit-il, ne peut remplacer sa présence physique dans un moment crucial. Macron, compte tenu du contexte actuel, a raté une occasion en or de se réconcilier avec les élus locaux.

A partir de ce drame, on voit très vite où se trouvent les intérêts de Macron. En effet, s’étant rendu compte qu’il avait perdu la guerre à domicile, Macron, très affaibli sur le plan politique, préfère désormais garder intacte son image à l’étranger, ce qui explique son voyage éclair à Tunis pour assister aux obsèques de son homologue Essebsi.

Ce qu’il n’a peut-être pas compris est que la guerre pour la survie de la France ne se joue pas à l’étranger, mais plutôt sur le territoire national. Personne ne nie l’importance de son déplacement en Tunisie. Mais, son absence à Signes confirme qu’il n’a toujours pas saisi les vrais enjeux du moment.

En refusant de se rendre aux obsèques de Jean-Mathieu Michel, Macron s’est tiré une balle dans le pied.