Maroc : en colère, des centaines de manifestants envahissent les rues pour dire non au Pass Sanitaire

Des centaines de Marocains sont descendus dimanche 31 octobre dans les rues de plusieurs villes du pays pour dire au Pass Sanitaire imposé par l’Etat

Le Pass Sanitaire continue de susciter de vives tensions entre gouvernants et gouvernés un peu partout dans le monde. Ainsi, à la suite des nombreuses manifestations sur le sol français et ailleurs en Occident, la grogne se déplace vers le Maroc où des citoyens en colère rejettent massivement une mesure jugée discriminatoire.

En effet, d’après le média américain, The Hlll, qui cite l’agence de presse, Associated Press, des manifestations anti-Pass Sanitaire ont secoué plusieurs villes du Maroc ce dimanche 31 octobre. Les manifestations, qui ont été violentes dans certaines villes, ont d’ailleurs provoqué des heurts entre manifestants et policiers.

Ces manifestations interviennent dans un contexte de forte tension entre l’Etat marocain et une grande partie de ses citoyens qui ont manifesté leur rejet total du Pass Sanitaire, imposé par le gouvernement. D’ailleurs, ce 23 octobre, l’Ordre des Avocats du Maroc s’était opposé au Pass dans un communiqué relayé par la presse.

“L’Ordre des Avocats dit niet”

“La circonstance exceptionnelle que connaît notre pays en raison de l’état d’urgence sanitaire, même si elle nécessite une intensification et des efforts concertés de la part des individus et des institutions, ne doit pas justifier l’adoption de décisions comportant des retraits des acquis en matière de droits humains, et des exigences qui violent la Constitution dans la mesure où ils affectent les droits constitutionnels, et contredisent ce qui a été approuvé par les chartes et les déclarations”, alerte l’Ordre des Avocats du Maroc.

Après avoir durement dénoncé l’absence de base légale “pour empêcher les citoyens (e) de bénéficier des services publics vitaux”, l’Ordre appelle à l’annulation d’une mesure qu’il juge dangereuse et qui, selon les avocats, “contredit le principe de vaccination non obligatoire, et l’annonce faite par le comité d’urgence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui a exprimé son opposition à la demande de certificats de vaccination contre le Covid-19 comme condition de voyage”.

Il convient de souligner que le débat sur le Pass Sanitaire obligatoire fait rage au Maroc depuis sa mise en place par l’Etat. D’ailleurs, ces derniers jours, une pétition appelant à son annulation a connu un succès fulgurant sur la toile. A peine lancée, elle a déjà été signée par plus de 34 000 citoyens.

Dans la pétition consultée par Lecourrier-du-soir.com, on peut lire : “la vaccination n’ayant jamais été obligatoire, il est incompréhensible que des citoyens soient restreints dans leur libre circulation et dans leurs droits, sans en avoir été informés dans un délai raisonnable. Ils seront privés d’un droit de circulation ou d’accéder aux lieux publics pour avoir fait un choix libre, ou tout simplement pour ne pas avoir pu pour cause médicales ( allergie , contre indication ,…) ou autres raisons de se faire vacciner”.