Mauvaise nouvelle pour Macron : à 8 mois de la présidentielle, 59% des Français rejettent sa candidature

Dans un sondage publié ce 7 septembre et consulté par Lecourrier-du-soir.com, l’institut ViaVoice nous apprend que 59% des Français ne veulent pas de Macron à la présidentielle 2022

Une très mauvaise nouvelle pour Emmanuel Macron. En pleine crise sanitaire et au moment où le président français tente de profiter de la forte division à droite à quelques mois d’une élection présidentielle cruciale pour lui mais aussi pour la France, sa candidature est déjà rejetée par une grande partie du peuple.

C’est du moins ce que nous apprend la chaîne BFMTV qui parle d’un sondage réalisé par l’institut ViaVoice pour le compte du journal Libération. Dans son travail d’investigation, Lecourrier-du-soir.com a pu retrouver le sondage dans son intégralité. Sur la candidature de Macron à la présidentielle 2022, l’institut précise : “seuls 32% des Français souhaitent qu’il soit candidat contre 59% qui souhaiteraient qu’il ne se représente pas”. Et ViaVoice de poursuivre : “et près d’un Français sur deux refuse d’anticiper sa victoire en avril 2022.”

Dans le sondage, l’institut souligne un facteur clé qui pourrait représenter un handicap à la candidature de Macron : ses liens distendus avec le peuple. “Et c’est surtout le lien avec les citoyens qui est perçu comme distendu, alimentant l’idée d’un président ‘hors sol’ et
éloigné des Français : 67 % estiment qu’Emmanuel Macron n’est pas proche des gens et 71 % qu’il ne représente pas les gens comme eux. Le président de la République n’aura donc pas su détacher son image d’une Présidence ‘technicienne’, presque désincarnée”, note ViaVoice.

“La division de la Droite, une aubaine pour Emmanuel Macron”

Par contre, le président de la République pourrait se consoler de son ancrage à droite dans un contexte où la droite française traverse une grave crise de leadership. Chez Les Républicains, il n’y a toujours pas de consensus sur le ou la candidate à la présidentielle et au RN, l’irruption brusque d’Eric Zemmour risque de fragiliser Marine Le Pen.

Au milieu de cet effondrement qui s’annonce pour la droite, Emmanuel Macron pourrait en tirer un grand bénéfice comme nous l’indique le sondage. “La deuxième singularité ‘structurelle’ qui contrevient à l’idée classique d’alternance est l’ancrage politique
d’Emmanuel Macron auprès d’une partie des camps historiques, et singulièrement de la droite : Concrètement, 43 % des électeurs de François Fillon souhaitent qu’Emmanuel Macron se représente ; 52 % anticipent même sa victoire en 2022 malgré l’entrée en lice de Xavier Bertrand et Valérie Pécresse ; D’ailleurs, 38 % des sympathisants de droite estiment qu’Emmanuel Macron dirigerait mieux la France que Valérie Pécresse, 34 % que Xavier Bertrand …”, renseigne ViaVoice.

Pour lire le sondage dans son intégralité, cliquez ici : Sondage ViaVoice