Mauvaise nouvelle pour Macron : la Russie défie la France et promet de fournir des armes à la junte malienne

Lors d’une rencontre avec le ministre malien des Affaires, Abdoulaye Diop, ce jeudi à Moscou, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergey Lavrov, a une nouvelle fois défié la France en promettant que la Russie armera le Mali afin d’aider ce pays à préserver son intégrité territoriale

Dans le bras de fer qui l’oppose au gouvernement français, la Russie ne veut rien lâcher. Alors que ses liens très étroits avec la junte militaire malienne provoquent une vive colère en Europe, notamment en France, ancienne puissance coloniale, Moscou n’envisage pas de trahir la confiance que les autorités maliennes lui vouent. Pour ce faire, le gouvernement de Poutine persiste et signe dans sa volonté d’apporter une aide militaire au Mali.

C’est du moins l’information obtenue par Lecourrier-du-soir.com auprès de plusieurs sources russes, dont l’agence de presse russe, Tass. En effet, à en croire ce média, Sergey Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères a promis que la Russie fera tout ce qui est en son pouvoir pour garantir l’intégrité territoriale du Mali. Ses propos ont été tenus lors d’une rencontre avec son homologue Abdoulaye Diop, ministre malien des Affaires étrangères.

“Nous sommes conscients de la nécessité d’aider le Mali à combattre le terrorisme. Au niveau du gouvernement russe, nous fournissons à ce pays les équipements, les armes et les munitions. Nous ferons tout ce qui est possible pour préserver l’intégrité territoriale du Mali”, a martelé Lavrov.

Ce 11 novembre, la même information a été confirmée par le média russe, The Moscow Times. D’après cette source, le chef de la diplomatie russe s’est prononcé sur l’épineuse question du déploiement de mercenaires russes au Mali. Sur ce sujet extrêmement sensible qui attire l’attention toute particulière de Paris, Lavrov se veut circonspect.

“En ce qui concerne les rapports sur les projets du gouvernement malien de s’arracher les services d’une société privée, la question relève exclusivement de la compétence du gouvernement légitime malien. Si ces contrats sont signés avec des gouvernements d’Etats souverains, je ne vois pas en quoi cela est négatif”, a-t-il répondu.

Il convient de rappeler qu’il y a un mois, une révélation faite par l’agence de presse Reuters faisait état d’un contrat de plusieurs milliards de FCFA entre l’Etat malien, dirigé par la Junte militaire et la société russe Wagner. La finalité du contrat, selon des diplomates sourcés, était le déploiement de soldats russes au Mali afin d’aider ce pays à faire face aux aux mouvements djihadistes qui, ces dernières années ont envahi une grande partie du territoire national.

L’information avait été confirmée par Jean-Yves Le Drian lors d’une émission sur la chaîne France TV Info. Réagissant à cette révélation explosive, le chef de la diplomatie française avait prévenu Bamako que l’arrivée des soldats russes marquerait la fin définitive de toute coopération militaire entre le Mali et la France.