Mauvaise nouvelle pour Macron : le député qui devait être remplacé par Manuel Valls refuse de quitter son poste

Stéphane Vojetta, actuel député des Français de l’étranger, dit avoir appris par voie de presse sa probable succession par Manuel Valls. En attendant la confirmation de cette information par les instances du parti LREM, le député refuse catégoriquement de quitter son poste et annonce être candidat à sa propre succession

Et si Manuel Valls avait la poisse? En tout cas, au bout de deux ans de chômage politique, l’ancien premier ministre socialiste qui a été l’un des premiers hommes politiques de gauche à quitter le Parti Socialiste risque de voir sa joie d’être investi candidat LREM aux Législatives s’arrêter brusquement.

En effet, il a été confirmé dans la presse il y a deux jours que Manuel Valls a été investi candidat des Français de l’Etranger (Espagne et Portugal) pour les législatives prévues en juin prochain. Jusqu’ici tout va bien. La nouvelle déclenche un tollé sur les réseaux sociaux, mais le principal intéressé (Valls) préfère savourer sa grosse victoire discrètement, loin des médias.

Mais, revirement de situation! Le député Stéphane Vojetta qui devait être remplacé par Valls ne compte pas lui laisser sa place, comme il l’a fait savoir dans un message posté sur son compte Twitter officiel. “Député #5emecircoFdE, élu de terrain apprécié des électeurs, Français de l’Etranger enraciné, fidèle à mes engagements, j’ai toujours joué collectif. J’ai la ferme intention d’être candidat à ma propre succession & j’attends donc en confiance la décision d’investiture”, a-t-il réagi.

Et Vojetta ne compte pas s’arrêter là. Dans la presse, il déclare la guerre à son “probable” successeur. Ainsi, dans une interview accordée à EquinoxMagazine et intégralement lue par Lecourrier-du-soir.com, il a été très clair sur sa candidature. “Le processus d’investiture est encore ouvert. Les plus hautes instances de La République en Marche à Paris me confirment qu’aucune investiture n’a été arrêtée, ni communiquée à qui que ce soit”, précise-t-il.

A la question de savoir pourquoi Valls ou son entourage ont fait savoir à la presse que la décision était prise, Vojetta se veut circonspect. “Il faudra lui poser la question. Moi, les instances du parti LREM me disent ne pas m’inquiéter car je suis le député sortant, que je suis un élu de qualité, connu et reconnu par mes électeurs. Je joue collectif, je suis engagé. On m’a rassuré par rapport à cette candidature de Manuel Valls. Donc j’attends avec confiance”, rétorque-t-il.

Sur un éventuel soutien à Manuel Valls, la réponse de Vojetta est sans ambages : “je ne me place pas dans cette configuration”, tranche-t-il.