Mauvaise nouvelle pour Macron : son ministre des PME risque 12 mois de prison avec sursis et 3 ans d’inéligibilité

A moins de 6 mois de la présidentielle, la justice requiert entre 10 et 12 mois de prison avec sursis, 3 ans d’inéligibilité et 30 000 euros d’amende pour Alain Griset, ministre délégué des petites et moyennes entreprises d’Emmanuel Macron

Très mauvaise nouvelle pour Emmanuel Macron. En pleine crise politico-sanitaire marquée par une forte tension sociale, le gouvernement français vient à nouveau de recevoir un coup dur à la suite de la condamnation d’Alain Griset, ministre délégué aux petites et moyennes entreprises qui a comparu devant les juges ce 12 octobre.

C’est du moins l’information qui vient de nous parvenir. En effet, d’après BFMTV, le ministre d’Emmanuel Macron qui avait omis de déclarer plus de 100 000 euros vient d’être condamné à entre 10 et 12 mois et 3 ans d’inéligibilité. “Le procureur de la République a requis contre le ministre en charge des PME dix à douze mois d’emprisonnement avec sursis et 30.000 euros d’amende”, renseigne la source.

BFMTV poursuit : “le ministère public a également demandé qu’Alain Griset soit frappé de 3 ans d’inéligibilité ainsi que de l’interdiction d’exercer la fonction de ministre. La décision a été mise en délibérée au 8 décembre”. Ce mardi, l’information a été confirmée par Europe 1.

A l’annonce de la nouvelle, les réactions n’ont pas manqué sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter. Ainsi, dans un twitte posté sur son compte personnel, le journaliste Nils Wilcke réagit en ces termes : “le procureur a requis contre le ministre Alain Griset 12 à 12 mois d’emprisonnement avec sursis et 30 000 euros d’amende. Il a aussi demandé que Griset frappé de 3 ans d’inéligibilité ainsi que l’interdiction d’exercer la fonction de ministre. Ca, c’est fait”.