Militarisation à outrance : Macron assume et promet d’intensifier ses livraisons d’armes à l’Ukraine

Dans un communiqué rendu public ce 17 mai par l’Elysée et intégralement lu par Lecourrier-du-soir.com, Emmanuel Macron, président de la France, a promis à son homologue ukrainien, Volodymir Zelenksi, que la France intensifiera ses livraisons d’armes à l’Ukraine

Lecourrier-du-soir.com vous invite à lire le communiqué dans sa version originale

Excellente lecture

“Le Président de la République s’est entretenu par téléphone avec le Président de l’Ukraine, M. Volodymyr ZELENSKY, ce mardi 17 mai 2022.

Le Président de la République a interrogé le Président ZELENSKY sur la situation sur le terrain, notamment à Marioupol alors que les évacuations de l’usine d’Azovstal se poursuivent, et sur les besoins de l’Ukraine. Il a réaffirmé sa pleine détermination à répondre à toutes les demandes d’appui exprimées par l’Ukraine, notamment en matériel de défense, en carburant, en aide humanitaire, en soutien économique et financier, et pour lutter contre l’impunité. Il a confirmé que les livraisons d’armes par la France se poursuivront et gagneront en intensité dans les jours et semaines qui viennent, de même que l’acheminement d’équipement humanitaire. Le weekend dernier ce sont 13 véhicules de secours additionnels qui ont été livrés, portant à plus de 800 tonnes l’aide humanitaire acheminée depuis le 24 février.

Ils ont évoqué le défi de la sécurité alimentaire et se sont à cet égard entretenus des voies possibles pour permettre les exportations de céréales ukrainiennes, dont dépend une grande partie du monde pour son alimentation.

Les deux présidents ont également évoqué les garanties de sécurité que la France pourrait apporter à l’Ukraine dans le cadre d’un accord international, afin d’assurer le respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale du pays.

Le Président de la République a d’autre part confirmé au Président ZELENSKY que la demande d’adhésion de l’Ukraine à l’Union européenne serait étudiée lors du Conseil européen de juin sur la base de l’avis qu’aura rendu la Commission européenne, et dans l’esprit exprimé lors du sommet de Versailles par l’ensemble des pays membres déclarant que l’Ukraine fait partie de la famille européenne. Le Président est à cette occasion revenu sur son discours au Parlement européen à Strasbourg le 9 mai dernier et sa proposition de « Communauté politique européenne », qui permettrait notamment d’accompagner les pays candidats dans le cadre de coopérations utiles pour tous.”