Mort de Steve : à 3 jours de la publication du rapport explosif, le préfet de Nantes totalement blanchi

0
230

A trois jours de la publication du rapport de l’IGA sur la mort de Steve Caniço, des sources confient que ni le préfet de Nantes, ni la ville ne seront mis en cause

A trois jours de la publication du rapport de l’IGA (Inspection Générale de l’Administration) sur l’opération très controversée menée le soir de la Fête de la Musique et qui a conduit à la mort de Steve Caniço, jeune animateur scolaire de 24 ans, des informations sont fuitées par la presse.

Selon Ouest France, la ville de Nantes ainsi que son préfet, Claude d’Harcourt, ne seront pas mise en cause. Parlant du préfet de Nantes, une source du ministère de l’Intérieur confie à Ouest France : « il ne sautera pas, c’est clair ». Par contre, selon Ouest France, le commissaire Grégoire Chassaing qui avait dirigé l’opération le soir du drame pourrait, quant à lui, être dans de beaux draps.

« Le commissaire Chassaing risque gros »

En effet, à en croire le journal régional, ce dernier « aurait pris des décisions à l’encontre de sa hiérarchie ». Une information qui mettrait mal à l’aise le rapport de l’IGPN qui mentionnait que l’opération de police avec l’utilisation de gaz était parfaitement justifiée. La même source qui s’est confiée à Ouest France a aussi affirmé que le commissaire Chassaing est « le seul qui devrait partir ».

Pour rappel, la publication du rapport sur la mort de Steve Caniço était prévue ce 4 septembre, mais a finalement été reportée au 15 du même mois. Sur le plateau de CNews, Laurent Nuñez,  secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur, s’était expliqué sur ce changement de date de dernière minute.

« C’est une affaire complexe »

« (…) Sur le rapport de l’Inspecteur Générale de l’Administration, le chef de service a demandé au ministre de l’Intérieur un délai complémentaire pour rendre ses conclusions. Ce délai complémentaire lui a été accordé. C’est une affaire complexe. Au plus tard, ce 15 septembre, nous aurons ce rapport de l’IGA et comme nous nous y sommes engagés, les conclusions de ce rapport seront évidemment rendues publiques », a-t-il fait savoir ce lundi 02 septembre sur le plateau de CNews. Laurent Nuñez avait aussi promis que les responsables seront sanctionnés.

Rappelons que la disparition de Steve Caniço, jeune homme âgé de 24 ans, lors de la Fête de la Musique, avait suscité une vague de réactions en France. Beaucoup dénonçaient une charge policière qui n’avait pas lieu d’être. Après la découverte du corps de ce jeune homme ce 30 juillet, le gouvernement, sous la pression, avait promis de faire la lumière sur une affaire très floue dont les conclusions tiennent en haleine toute la population française.