Mort du Parti Socialiste : Gaspard Gantzer, ex conseiller de Hollande, rejoint LREM aux Municipales

0
827

Un nouveau coup dur pour François Hollande ? L’ex président socialiste qui n’a brigué qu’un seul mandat ne dormira pas sur ses deux oreilles ce soir quand il apprendra que son ex conseiller en communication et tête de liste de Parisiens, Parisiennes, vient de rallier la liste d’Agnès Buzyn, pour les élections municipales de mars prochain.

La déclaration d’amour a été faite par Gantzer lui-même dans un communiqué publié par LREM. « Une nouvelle donne politique s’est ouverte avec la désignation d’Agnès Buzyn. Le moment est venu pour moi de prendre mes responsabilités, de mettre mon égo de côté et de contribuer au sein d’une équipe qui va l’emporter. Je fais le choix du collectif, du rassemblement », a-t-il fait savoir.

Le ralliement de Gantzer à LREM risque de ne pas avoir un impact sur le parti qui traverse une crise sans précédent suite à la démission de Benjamin Griveaux après la publication d’une vidéo à caractère sexuel. Depuis, le seul candidat dont le ralliement pourrait éviter une défaite au parti présidentiel est Cédric Villani qui, pour le moment, n’envisage pas de rejoindre Buzyn.

En plus, Gaspard Gantzer n’a que 1,5% des intentions de vote, très loin derrière Anne Hidalgo et Rachida Dati, les deux redoutables rivales de LREM aux municipales à Paris. Toutefois, Agnès Buzyn a tenu à le remercier de son geste. « Je remercie chaleureusement Gaspard Gantzer pour son appui et me réjouis de son ralliement. Nous rassemblons autour d’une dynamique et nous la mettrons au service des Parisiennes et Parisiens », a-t-elle twitté ce jeudi.

Qu’apporte le ralliement de Gantzer à Buzyn ? Absolument rien du tout. Le geste est certes symbolique mais est loin de permettre de réduire l’écart par rapport à Hidalgo et Dati. Néanmoins, ce que ce ralliement confirme est la mort du parti socialiste français qui, contrairement à la droite dont la survie est incarnée par Dati, a très peu de projets pour Paris et pour la France.

Certains me rappelleront qu’Hidalgo est de gauche. En effet ! Cependant, je tiens aussi à leur rappeler que la maire de Paris se positionne en tête dans les sondages, non pas parce qu’elle la meilleure mais pour des raisons que nous connaissons tous : la droite est totalement fragilisée, le RN n’apparaît pas à Paris et En Marche est de plus en plus isolé.

Le contexte ne pouvait être plus propice pour Anne Hidalgo qui sera certainement la dernière reine socialiste sur un trône (mairie de Paris) et si elle tombe, ce sera fini pour la gauche. C’est exactement le message qui se cache derrière le ralliement de Gantzer qui, après avoir servi François Hollande, a préféré tourner le dos à la maire socialiste de la capitale française.