Municipales 2020 et abstention record de plus de 42% : les résultats du scrutin seront-ils valides ?

0
338

La France vote ce dimanche dans un climat de terreur face à la propagation extrêmement rapide du Coronavirus qui a déjà fait 91 morts sur l’ensemble du territoire national. Dans des circonstances pareilles, le report des élections municipales aurait été une sage décision car il y a va de la santé des citoyens, d’autant plus que le pays est passé au stade 3 de l’épidémie.

Très peu de Français comprennent cette décision saugrenue de maintenir des élections dans une telle situation et beaucoup sont montés au créneau, ces dernières heures, exigeant du gouvernement qu’il les reporte. C’est ainsi que les présidents de 6 régions de France (Hauts de France, Occitanie, Paca, Corse, Ile-de-France, Normandie) ont appelé hier soir au report des municipales.

Et ils n’ont pas été les seuls. En effet, ces dernières heures, seize médecins ont sollicité auprès du président, dans une tribune, le report des élections municipales. Dans les premières lignes de cette tribune, on pouvait lire : « Monsieur le Président de la République, nous avons bien compris les enjeux juridiques, mais au vu de la situation exceptionnelle, il nous semble indispensable de repousser les élections dans une démarche de protection de la santé et de la vie de chacun de nos concitoyens ».

Il y a pourtant quelques heures, la presse révélait que Macron était favorable au report des municipales mais a été contraint à les maintenir par trois hommes politiques : Gérard Larcher (Président du Sénat), François Baroin (élu LR) et Laurent Fabius (membre du Conseil Constitutionnel).

Dans la presse, la conversation entre Macron et Larcher, considéré comme le principal responsable du maintien du scrutin, a fuité. Interrogé par Macron sur le scénario, il aurait répondu selon Le Figaro : « c’est vous le président, mais moi je ne le ferai pas. (…) Si vous reportez les élections municipales, alors je dirai publiquement que je suis totalement opposé à ce report ». Finalement, Macron finit par céder en maintenant les municipales dans des conditions exceptionnelles.

Ainsi, l’ouverture des bureaux de vote a bien eu lieu ce dimanche 15 mars, et quelques électeurs ont pris leur courage à deux mains pour s’acquitter leur devoir citoyen. Certains ont même fièrement partagé avec les internautes les photos de leurs bulletins de vote sur les réseaux sociaux.

Cependant, les sondages prédisent un taux d’abstention record, d’environ 42%. Et cela risque de tout changer. La vraie question qu’on se pose désormais est celle-ci : les résultats de ces élections seront-ils valides ?