Municipales : Pour éviter la défaite de la LREM, une circulaire de Castaner élimine 96% des communes

0
1421

Une circulaire de Christophe Castaner demandant aux préfets de n’attribuer des nuances politiques qu’à des candidats évoluant dans des communes de 9 000 habitants et plus indigne l’opposition qui y voit une manœuvre pour maquiller la défaite de la LREM aux prochaines élections municipales

La circulaire qui divise. Une circulaire signée par Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, a suscité l’indignation de l’opposition qui y voit une manœuvre du gouvernement de maquiller la défaite de LREM lors des prochaines élections municipales qui se tiendront le 15 et le 22 mars 2020.

En effet, dans ladite circulaire, Christophe Castaner demande aux préfets d’attribuer une nuance politique « à chaque liste candidate ainsi qu’à chaque candidat de chaque liste seulement dans les communes de 9.000 habitants et plus ». En d’autres termes, les scores des communes de moins de 9 000 habitants (96% des communes) seront exclus des décomptes des résultats nationaux.

Cette nouvelle règle est perçue par l’opposition comme une manœuvre qui consiste à favoriser la LREM qui ne compte de soutiens que dans les grandes villes et qui a été rejetée par les petites communes depuis son arrivée au pouvoir. L’opposition ne décolère pas et crie au scandale.

« L’opposition est en colère »

Dans un twitte, Marine Le Pen ne mâche pas ses mots. « Ce genre de minable manipulation doit être dénoncé ! On ne peut pas rayer de la carte les électeurs de 96% des communes françaises, même pour faire plaisir à Jupiter », pouvait-on lire. Du côté du Parti Socialiste, la décision de ne plus attribuer de couleur politique aux candidats sans étiquette dans des communes de moins 9 000 habitants est vigoureusement dénoncée.

« C’est l’œuvre du gouvernement qui prétendait agir contre les Fake News. Ils mutilent la démocratie », a twitté Olivier Faure, chef de file du PS. Certains spécialistes interrogés par la presse voient dans cette manœuvre du gouvernement une tentative de « cacher la faiblesse inévitable de LREM » aux municipales, comme l’a expliqué le politologue Pascal Perrineau interrogé par France Info.

Pour lire la circulaire originale dans son intégralité, cliquez ici : Circulaire Castaner