Normalisation avec Israël : le Club de Paris annule 14,1 milliards de dollars de dette au Soudan

Le Club de Paris, composé de 22 pays, vient d’annuler une partie de la dette du Soudan qui passe désormais de 70 milliards à 56 milliards de dollars

Le Soudan devient petit à petit une nation fréquentable à qui l’Occident tend désormais la main pour ouvrir un nouveau chapitre au bout de plusieurs années de relations diplomatiques très tendues. Il faut dire que ce rapprochement avec l’Occident n’a été possible que grâce à la normalisation récente entre Israël et le Soudan qui permet à ce pays de pouvoir retrouver le chemin de la prospérité.

En tout cas, peu avant la normalisation, les Etats-Unis avaient accepté de débloquer 850 millions de dollars pour indemniser les familles des victimes de terrorisme et le pays a été plus tard retiré de la liste de Etats qui financent le terrorisme sur ordre de Donald Trump, ex président des Etats-Unis.

Et ce n’est pas tout. Ce 17 mai, il a été révélé dans la presse française que le président français, Emmanuel Macron, a accepté de prêter 1,5 milliards de dollars au Soudan. L’annonce avait suscité une vive réaction dans la classe politique française. Mais, la tempête finira par passer.

“14,1 milliards de dollars”

Et désormais, ce sont les plus grands créanciers du monde qui acceptent de faire un petit geste envers ce pays déchiré par des années de guerre civile. En effet, d’après plusieurs sources dont Al-Jazeera, le club de Paris a procédé à l’annulation de 14,1 milliards de dette que le Soudan lui devait. Le média qatari dit avoir obtenu cette information d’un communiqué daté du 16 juillet et émis par le club de Paris.

Lecourrier-du-soir.com a pu retrouver le communiqué en question. Dans celui-ci, on pouvait lire : “les représentants des pays créanciers du Club de Paris ont convenu le 15 juillet 2021 avec le Gouvernement de la République du Soudan d’un accord de restructuration de sa dette publique extérieure. Le Club de Paris a félicité le Soudan pour les mesures de réduction de la pauvreté et les réformes économiques ambitieuses qui ont permis au pays d’atteindre le Point de Décision de l’initiative renforcée en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE) le 28 juin 2021”.

Et d’ajouter : “cet accord a été conclu selon les termes dits ‘de Naples’ pour les arriérés. Pour les maturités dues pendant la période de consolidation, il a été conclu selon les termes ‘de Cologne’ élaborés par les créanciers du Club de Paris en vue de la mise en œuvre de l’effort intérimaire de l’initiative PPTE. Il conduit à l’annulation immédiate de 14,1 milliards de dollars de dette non-APD”.

Pour lire le communiqué dans sa version intégrale, cliquez ici : Club de Paris