Obama : « la gestion de la crise sanitaire par Trump a été un désastre chaotique absolu »

0
355

Barack Obama a sévèrement critiqué la gestion de la crise sanitaire par Trump. L’ancien président américain parle d’un « désastre chaotique absolu »

Barack Obama déchire la gestion de la crise sanitaire par Trump. Ce vendredi, lors d’une conférence organisée par une association de sympathisants de l’ancien président américain, Barack Obama a été joint par téléphone et la question de la gestion de la crise par Trump lui a été posée.

A cette question, la réponse de l’ancien président est extrêmement sévère. « Cela aurait pu être une mauvaise gestion même avec le meilleur gouvernement. Cela a été un désastre chaotique absolu surtout lorsque cet état d’esprit opère dans notre gouvernement » a-t-il déclaré.

« Le leadership de Trump a été reconnu par tous les partis »

Et d’ajouter : « ces élections qui s’annoncent sont importantes (à tous les niveaux) car ce contre quoi nous allons nous battre n’a rien à voir avec une personne ou un parti. Nous nous battons contre ces tendances à long-terme dans lesquelles être égoïste, être tribal, être divisé et voir les autres comme un ennemi, cela est devenu très fort dans la vie américaine ».

Immédiatement après les critiques d’Obama, la Maison Blanche a répondu dans un communiqué. « La réponse apportée par le président Trump pour faire face au Coronavirus est sans précédent et a permis de sauver des vies. (…) Le leadership de Trump a été reconnu par tous les partis et les Américains en ont pris acte », pouvait-on lire.

« Les Démocrates en guerre contre Trump »

Il faudra placer les propos de Barack Obama dans le cadre de sa guerre politique contre Donald Trump. En effet, l’ancien président a manifesté son soutien inconditionnel à Joe Biden, son ancien vice-président et candidat (pour l’instant) du parti démocrate pour la présidentielle 2020.

Barack Obama et l’appareil politique du parti démocrate profitent de la pandémie pour porter le dernier coup de poignard à une administration Trump dont la gestion de la crise est loin de faire l’unanimité. Pour le moment, Trump n’a pas cherché la confrontation, préférant garder son silence. Mais, il est certain qu’il réagira dans les heures, voire les jours qui viennent.