Partenariat avec les Emirats : le Sénégal devient le second pays au monde à rejoindre le World Logistics Passport

0
201

Le Sénégal a officiellement rejoint le World Logistics Passport, une initiative émanant des Emirats Arabes Unis dont le but consiste à renforcer le partenariat économique entre pays du Sud

Le Sénégal veut s’ériger en centre d’affaires au sein de l’Afrique de l’Ouest et entend, pour y arriver, s’allier aux géants économiques du monde arabe. C’est ainsi que le pays a rejoint ce 26 novembre le “World Logistics Passport”, comme l’a révélé le média arabe TradeArabia.com, média basé dans le Golfe

En effet, d’après cette source, le Sénégal a rejoint le “World Logistics Passport”, une initiative lancée par les Emirats Arabes Unis. A en croire Le Petit Journal, il s’agit du plus grand rassemblement dirigé par les Emirats. La source précise : “le ‘World Logistics Passport’ a donc justement été conçu afin de dépasser certaines barrières telles que l’inefficacité logistique. Ainsi, cette initiative permet de proposer aux entreprises et commerces des pays partenaires l’utilisation des installations logistiques de Dubaï (dont la renommée mondiale est établie) afin qu’ils réalisent des économies de temps et d’argent et qu’ils bénéficient de procédures de dédouanements améliorés et simplifiés”.

“Le Sénégal devient le second pays à rejoindre le World Logistics Passport”

D’après TradeArabia.com, Amadou Hott, ministre sénégalais de l’Economie et Ahmad Ben Soulayam, PDG du port de Dubaï, ont signé un accord-cadre faisant du Sénégal le second pays à rejoindre le “World Logistics Passport” après la Colombie. Après avoir signé l’accord cadre, le ministre sénégalais de l’Economie n’a pas caché sa grande joie de voir son pays prendre part à une telle initiative.

“J’aimerais transmettre mes remerciements au Sultan Ahmad Ben Soulayam d’avoir fait de cet accord une réalité. (…) En rejoignant le World Logistics Passport, le Sénégal renforcera et relancera sa position de centre d’affaires en Afrique. Nous espérons que cette adhésion au World Logistics Passport permettra à notre pays d’avoir accès aux marchés les moins exploités au monde”, a déclaré Amadou Hott.