Pass Sanitaire imposé et adopté à l’Assemblée : disons-le : il y a eu un coup d’Etat contre le peuple français

Un véritable coup d’Etat a eu lieu en France ce mardi soir contre le peuple sans que ce dernier ne puisse s’y opposer. En effet, ce mardi, la joie de l’opposition française a été de très courte durée après l’annonce dans la presse que le projet de loi organisant la fin de l’état d’urgence sanitaire relatif à la mise en place d’un pass sanitaire a été rejeté par le MoDem par 108 voix contre 103.

La claque est énorme. Le pouvoir en place vient ainsi de se rendre compte que son allié (MoDem) n’est point une marionnette prête à obéir au doigt et à l’œil à tous les ordres lui provenant de l’Exécutif. Mais, puisque dans la conception macronienne de la Démocratie, il faut faire revoter le peuple jusqu’à ce sa voix coïncide avec la volonté du pouvoir en place, le pouvoir a donc fait revoter ses citoyens devenus, depuis l’arrivée de la pandémie, de simples sujets dépourvus de tout droit et de toute liberté.

Et la suite, nous la connaissons tous. Le texte a donc été voté à l’Assemblée nationale par 208 voix contre 85 et le pass sanitaire finira, dans un futur proche, par être imposé à l’immense majorité des Français qui se sont pourtant, à plusieurs reprises, opposés à sa mise en place.

Désormais, les Français doivent se préparer à vivre dans une société où la discrimination (entre citoyens) sera totalement normalisée par les détenteurs du pouvoir qui, pour obliger les citoyens à se faire vacciner, ne se gênent plus de ranger les citoyens en deux catégories : les citoyens vaccinés qui seront récompensés pour avoir obtempéré aux ordres de l’Exécutif d’aller se faire immuniser et les non-vaccinés qui seront bientôt traités comme des parias dans leur propre pays.

Oui, il faut oser le dire. Les bons et loyaux citoyens vaccinés auront droit à des privilèges auxquels les autres n’auront pas droit. Par exemple, ils pourront, parce que vaccinés, avoir accès aux grands événements. Et ils pourront aussi, parce que vaccinés, manger au resto en famille, aller en boîte de nuit ou voyager un peu partout sur le continent sans aucune difficulté.

Les non-vaccinés sont avertis. Ils devront désormais s’attendre à mener une vie infernale dans leur propre pays. En effet, plusieurs espaces publics leur seront bientôt interdits. Ils seront bientôt chassés des bars et restos (ce n’est qu’une question de temps) et pour la moindre erreur commise, c’est la garde à vue pour “mise en danger de la vie d’autrui” qui risque de leur coûter une peine de prison.

Cette réalité orwellienne est d’autant plus triste à constater que depuis plusieurs mois, le gouvernement ment ouvertement aux Français en leur faisant croire qu’il n’aura pas recours à ce “passeport de la Honte” qui donnera naissance à deux catégories de citoyens : ceux de première classe et ceux de seconde classe.

Pour avoir une idée de ce foutage de gueule, focalisons-nous un peu sur les déclarations des membres du gouvernement. En janvier 2021, Olivier Véran disait ceci : “le gouvernement a fait savoir son intention de ne pas recourir au passeport sanitaire”. On sait aujourd’hui que c’était faux.

Et ces dernières heures, Roxana Maracineanu, ministre déléguée chargée des sports, a fait savoir que le pass sanitaire est souhaité par les organisateurs d’événement sportifs. Le terme “souhaité” n’est pas approprié. La ministre déléguée aurait dû avoir le courage de dire que le pass sanitaire leur a été imposé.

Ce qui s’est produit à l’Assemblée Nationale ce mardi est indigne d’une Démocratie. C’est une insulte faite à une grande partie du peuple français qui n’a cessé de dénoncer avec la plus grande violence les mesures liberticides et anti-démocratiques imposées par un Exécutif qui leur a arraché toutes leurs libertés, y compris celles garanties par la Constitution.

Ce mardi soir, c’est un coup d’Etat qui a été orchestré par un Exécutif qui a profité d’une situation de crise exceptionnelle pour imposer un projet de loi décrié et rejeté par une immense majorité des citoyens de ce pays.

Désormais, les masques sont tombés et nous avons compris ce que veut dire la Démocratie chez la LREM. C’est tout sauf le respect de la voix du peuple.

1 COMMENT

  1. […] Pouvoirs obscurs 13/05/21 : France- (Coup d’)état d’urgence “sanitaire” : après un premier vote de refus, l’éxécutif en organise un second qui, à 1h du matin, valide la prolongation de l’état d’urgence “sanitaire” qui autorise des lieux non choisis de quarantaine et un Laisser passer “sanitaire” interdisant certains lieux au non injectés : ici / Bfmtv + Ici / Wonner-Sud-radio + 437 députés absents sur 577 : ici + 13/05/21 : ce second vote imposé a été un véritable coup d’Etat contre le peuple français selon Le Courrier du Soir : ici […]