Population mondiale : une étude financée par Bill Gates prédit une forte baisse des Humains en 2100

0
346

Une étude de la revue scientifique The Lancet financée par la fondation Bill et Melinda Gates prédit une baisse de la population mondiale qui pourrait atteindre les 8,8 milliards d’individus en 2100, voire les 6,2 milliards si les politiques de contraception sont bien suivies par les femmes

La population mondiale se dirige-t-elle vers une chute inévitable? C’est en tout cas ce qui ressort d’une étude menée par la revue scientifique The Lancet qui a publié un rapport d’une soixantaine de pages entièrement financé par la Fondation Bill et Melinda Gates. Le rapport a été rendu public ce 15 juillet.

Lecourrier-du-soir.com, dans sa mission d’investigation, s’est procuré l’étude qu’il partagera avec ses lectrices et lecteurs à la fin de l’article. D’après l’étude qui a été largement relayée dans la presse, la population mondiale va atteindre un pic de 9,7 milliards de Terriens en 2064 avant de baisser à 8,8 milliards d’humains en 2100.

“La Chine pourrait être la première puissance économique mondiale en 2035”

Dans son étude, The Lancet s’est focalisé sur la démographie de 5 pays : les Etats-Unis, la Chine, le Nigeria, le Pakistan et l’Inde. Concernant les Etats-Unis, The Lancet prédit une hausse de la population de ce pays jusqu’à l’an 2050, soit 362 millions d’habitants. Toutefois, la démographie nord-américaine connaîtra une chute en 2100, date à laquelle les Etats-Unis ne compteront que 336 millions d’habitants.

Cette réalité démographique risque d’avoir un impact sur l’économie américaine car, selon l’étude, la Chine supplantera le Pays de l’Oncle Sam pour devenir la première puissance économique du monde en 2035. Il faudra atteindre 2098 pour que les Etats-Unis reprennent leur place de leader économique mondial. The Lancet évoque l’immigration qui, selon la revue, permettra aux Américains de supplanter à leur tour les Chinois.

“En 2100, la population mondiale pourrait tourner autour des 6,2 milliards”

Ainsi, selon la revue scientifique, les Etats-Unis compteront 336 millions d’habitants en 2100 contre environ 1 milliard pour l’Inde, 791 millions pour le Nigeria, 732 millions pour la Chine et 248 millions pour le Pakistan. La revue scientifique prédit aussi qu’en 2100 environ 2 milliards d’individus seront âgés de plus de 65 ans et qu’1 milliard d’individus auront moins de 20 ans. Parmi les pays qui seront les plus touchés par la baisse démographique, figurent l’Espagne, le Japon et la Thaïlande qui verront une chute de plus de 50% de leur population.

Dans son rapport, The Lancet va plus loinprédisant une population mondiale qui, en 2100, pourrait tourner autour des 6,2 milliards d’individus si les politiques de contraception sont bien suivies par les femmes. L’étude a été financée par la fondation Bill et Melinda Gates, tel que cela a été clairement mentionné dans le rapport.

Pour lire l’étude dans sa version originale, cliquez ici : The Lancet