Pour faire taire les critiques sur les dépenses de l’Etat, Macron nomme Moscovici Président de la Cour des Comptes

0
287

Emmanuel Macron nommera Pierre Moscovici à la tête de la Cour des Comptes ce mercredi. Cette nomination intervient au moment où l’institution critique sévèrement les dépenses de l’Elysée depuis l’arrivée de Macron au pouvoir 

Pierre Moscovici promu par Emmanuel Macron. L’ex ministre de l’Economie et des Finances de François Hollande sera nommé mercredi Président de la Cour des Comptes. C’est ce que révèle le JDD. Selon la même source, cette nomination est déjà actée et sera officialisée par décret dès le prochain conseil des ministres.

Cette information confirme ainsi une autre révélée par le JDD en août 2019 selon laquelle Pierre Moscovici allait succéder à Didier Migaud à la tête de cette institution. La nomination de Moscovici à ce poste n’est-elle pas une ruse dont s’est servi Emmanuel Macron pour masquer ses dépenses exorbitants depuis son accession au pouvoir?

En effet, il convient de rappeler qu’en juillet 2019, un rapport de la Cour des Comptes avait dévoilé les dépenses effectuées par l’Elysée entre 2017 et 2018 et il n’a certainement pas plu à Macron et à ses proches. Ainsi, la Cour des comptes avait souligné une hausse des charges (108,88 millions d’euros) et des produits (105,07 euros) par rapport à 2017, passant ainsi de 2,9% à 6,6%. La cour évoque des charges liées aux « achats de marchandises, les prestations informatiques, les frais d’étude et de recherche, les transports et les déplacements, missions et réceptions, les redevances, brevets et licences et les charges du personnel ».

“Le nombre de véhicules est passé de 157 à 175 entre 2017 et 2018”

Dans son rapport, l’institution avait également noté une hausse de la masse salariale de 4,2% (de 67,9 millions d’euros en 2017 à 70,7 millions d’euros en 2018). Les dépenses de fonctionnement courant de l’Elysée ont aussi connu une hausse passant de 15,2 millions d’euros en 2017 à 16,7 millions d’euros en 2018. « Cette hausse résulte principalement d’un rythme d’activité plus soutenu pour les services en 2018 », précise le rapport.

Sous Macron, on a aussi noté des dépenses très importantes liées au déplacement du chef de l’Etat. Ainsi, les dépenses du service automobile a connu une hausse de 27% en 2018 comparées à 2017, soit 89 669 euros de plus et s’établissant à 416 833 euros, note la Cour des comptes. « La hausse s’explique encore par une forte activité présidentielle ainsi qu’un surcroît du coût d’entretien de blindage (19 500 euros », note la Cour. Le rapport souligne qu’entre 2017 et 2018, le nombre total de véhicules disponibles est passé de 157 à 175.

“Les coûts du transport s’élève à 10,4 millions d’euros”

Concernant les déplacements effectués en avion, là aussi, le coût avait augmenté en 2018 par rapport à 2017. « S’agissant des 77 déplacements par lesquels la voie aérienne a été retenue, le coût du transport s’élève à 10,4 millions d’euros contre 9 millions d’euros en 2017. Cette hausse résulte des trajets outre-mer réalisés en 2018 qui étaient très peu nombreux en 2017 », indique le rapport.

Le couple présidentiel coûte-t-il cher à la France ? En tout cas, selon la Cour des comptes, le séjour du couple à La Mongie en décembre 2017 est évalué à 21 784 euros. Les deux voyages de Macron effectués à Brégançon en mai et août 2018 sont estimés à 72 043 euros et le déplacement à Honfleur en novembre 2018 a représenté une dépense de 13 518 euros. Le rapport souligne toutefois que le couple présidentiel a remboursé 5 403 euros liés à des déplacements privés.

“Les internautes s’indignent”

La nomination de Pierre Moscovici n’est pas passée inaperçue. Sur les réseaux sociaux, les réactions et les indignations ont été nombreuses. “Quand tu veux être sûr de ne pas déranger, quand tu veux être certain de neutraliser un poste clé, tu n’hésites pas : tu nommes Moscovici’, a commenté Christian Delporte, professeur d’histoire contemporaine.

D’autres se sont même permis de fouiller dans sa vie privée. C’est notamment le cas de Patrick Edery, journaliste qui, dans un twitte posté ce dimanche publiera ceci : “rappelons que Pierre Moscovici nommé Président de la Cour des comptes, chargée de surveiller les comptes publics, s’est fait offrir des costumes de luxe par ne négociant en vins fournisseur de l’Elysée et de Matignon”.