Poutine crache le morceau : “les Etats-Unis pensent être le messager de Dieu sur terre, sans aucune responsabilité”

Vladimir Poutine a été très dur envers les Etats-Unis lors de son passage au Forum Economique International qui s’est déroulé à Saint-Petersberg. D’après l’agence de presse Tass, le président russe accuse les Etats-Unis de vouloir imposer leur domination au reste du monde comme si ce fut une mission divine 

Vladimir Poutine s’en prend une nouvelle fois à l’Occident. Après avoir été visé par une série de sanctions, le président russe ne décolère pas et tire à boulets rouges sur les Etats occidentaux, notamment les Etats-Unis d’Amérique qu’il accuse de se comporter comme le gendarme du monde.

Ce sont en tout cas les propos qu’il a tenus vendredi lors du Forum Economique International qui s’est tenu à Saint-Petersberg. “Après avoir proclamé la victoire lors de la Guerre Froide, les Etats-Unis ont déclaré qu’ils étaient le messager de Dieu sur Terre qui n’a aucune obligation, mais uniquement des intérêts, des intérêts sacro-saints”, a-t-il déclaré.

Et de poursuivre : “les Etats-Unis sont totalement inconscients que lors des dernières décennies, de nouvelles puissances ont émergé dans le monde et leur voix se fait entendre de plus en plus fort. Chacune d’elles est en train de développer son propre système politique et ses propres institutions politiques et met en place son propre modèle de croissance économique et, bien sûr, a le droit de se protéger et d’assurer sa propre souveraineté”.

“Une guerre pour libérer le monde de l’ “oppression occidentale”

Il convient de rappeler que ce n’est pas la première fois que la Russie s’en prend à l’Occident. En effet, en mai dernier, le ministre russe des Affaires étrangères, Serguei Lavrov, avait fait savoir, dans une interview accordée à un média chinois, que la guerre en Ukraine avait pour but de libérer le monde de l’oppression occidentale.

“Il est évident que les tentatives collectives de l’Occident de bloquer le cours naturel de l’histoire, de résoudre les problèmes aux dépens des autres sont vouées à l’échec. Le monde d’aujourd’hui est constitué de différents pôles de décision. Il est multipolaire”, disait Lavrov.

Et d’ajouter : “nous voyons le dynamisme avec lequel se développent les pays d’Asie, d’Afrique et d’Amérique Latine. Chacun a une liberté de choix, y compris des moyens de développement et de participation aux projets d’intégration. Notre opération militaire spéciale en Ukraine participe aussi de ce processus de libération du monde de l’oppression néocoloniale occidentale, mélangée de racisme et de complexe d’exceptionnalité”.

SHARE
Cheikh Tidiane DIENG est fondateur et rédacteur en chef du site www.lecourrier-du-soir.com. Diplômé en Médias Internationaux à Paris, en Langues et Marché des Médias Européens à Dijon et en Langues étrangères (anglais et espagnol) au Sénégal, ce passionné de journalisme intervient dans des domaines aussi divers que la politique internationale, l’économie, le sport, la culture entre autres. Il est aussi auteur du livre : "Covid-19 ; le monde d'après sera une dictature". Contact : cheikhdieng05@gmail.com