Rapprochement entre l’Iran et l’Occident : la presse israélienne accuse Macron d’être « anti-Israël »

0
103

Un journaliste israélien, Ben-Dor Yemeni, accuse Macron, dans les colonnes du média juif YnetNews, d’être un anti-Israël en tentant de rapprocher l’Occident et l’Iran

La tentative de Macon de rapprocher l’Iran au monde occidental ne passe pas. En dépit des efforts colossaux consentis par le président français pour sauver l’Accord Nucléaire iranien, il y a très peu de chance que ses efforts aboutissent. En effet, dans la presse israélienne, Macron est déjà qualifié d’anti-Israël.

C’est en tout l’avis du journaliste israélien, Ben-Dror Yemeni. Dans un édito publié ce vendredi 6 septembre par le média israélien YnetNews et intitulé « la corde de sécurité lancé à l’Iran par Macron est un danger pour le Moyen-Orient », le journaliste tire à boulets rouges sur le projet de Macron qui veut réconcilier l’Iran et l’Occident, notamment les Etats-Unis.

« Quelles sont les motivations de Macron ? »

Le chapeau de son édito est assez frappant. Parlant de la ligne de crédit que Macron souhaite ouvrir afin d’empêcher que l’Accord Nucléaire signé en 2015 n’échoue, le journaliste écrit : « quinze milliards de dollars est une immense somme d’argent, même en termes de relations internationales. C’est le montant que la France a offert à l’Iran pour séduire le régime de l’Ayatollah afin qu’il s’accroche à l’Accord Nucléaire ».

Dans son édito, le journaliste se pose la question de savoir quelles sont les motivations de Macron en voulant à tout prix sauver l’Accord Nucléaire. «  Le président français, Emmanuel Macron, est en train de lancer à l’Iran une corde de sécurité, une réunion entre les présidents américain et iranien et une ligne de crédit de 15 milliards de dollars. Les efforts de Macron sont fascinants. Quelles sont vraiment ses motivations ? », s’interroge-t-il.

« Nous devons empêcher ce French Kiss de la mort »

Analysant la politique de rapprochement prôné par Macron, Ben-Dror Yemeni va plus loin, accusant le président français d’agir contre Israël. « L’attrait de la France envers l’Iran est principalement anti-Israël par nature car cela veut dire donner à Téhéran le feu vert pour s’installer au nord, ce qui veut dire plus de bases militaires en Irak et en Syrie, plus d’aide pour le Hezbollah, plus de financement pour Qasem Soleimani, le commandant des opérations étrangères de la Garde Révolutionnaire », s’inquiète-t-il.

Le journaliste ira plus loin. « L’esprit de conciliation de Macron ne menace pas seulement Israël, il a fait des dizaines de milliers de victimes dans les différents conflits dans lesquels l’Iran est impliqué, y compris en Syrie et au Yémen. Nous devons empêcher ce French Kiss de la mort », conclut-il.

Pour lire l’analyse dans sa version originale en anglais, cliquez ici : Ynetnews