Révélation explosive du patron de la revue The Lancet : “une grande partie de la littérature scientifique serait fausse”, avoue-t-il

Des propos qui résonnent encore dans toutes les oreilles. En effet, en avril 2015, Richard Horton, éditeur de la très prestigieuse revue scientifique The Lancet, s’en était vigoureusement prix à ses pairs, dénonçant la corruption systémique qui règne dans le monde scientifique.

En pleine pandémie et au moment où la mauvaise foi des revues scientifiques et des géants pharmaceutiques est pointée du doigt, les propos de Horton refont surface brusquement. Ainsi, dans son travail d’investigation, Lecourrier-du-soir.com a pu retrouver l’article original publié par The Lancet à la date 15 avril 2015.

Il faut dire que Richard Horton a produit cette analyse après avoir assisté un colloque sur le thème de la fiabilité des recherches biomédicales. Ainsi, dès l’entame de son article, l’auteur, citant les propos d’un des participants, écrit : “beaucoup de ce qui y est publié est faux”. Il refusera tout de même de dévoiler le nom de l’auteur de cette affirmation.

Mais, plus loin, Richard Horton s’en prend sévèrement à ses collègues scientifiques. “Le procès intenté à la science est clair : une bonne partie de la littérature scientifique, peut-être la moitié, serait tout simplement fausse”, dit-il, ajoutant que la science a sombré dans l’obscurantisme en raison d’un certain nombre de facteurs dont : des conflits d’intérêts flagrants, des analyses exploratoires invalides…

Dans le même article, il tire à boulets rouges sur les scientifiques. “En cherchant à raconter une histoire convaincante, les scientifiques, très souvent, façonnent les données pour qu’elles conviennent à leur vision préférée du monde. Ou ils réaménagent des hypothèses pour qu’elles conviennent à leurs données. Nous, éditeurs de journaux, méritons notre part de critiques. Nous sommes complices des pires comportements. Notre consentement au facteur impact encourage une compétition malsaine dont le but est de gagner une place dans de prestigieux journaux”.

2 COMMENTS

  1. […] Révélation explosive du patron de la revue The Lancet : “une grande partie de la littératur… __ATA.cmd.push(function() { __ATA.initDynamicSlot({ id: 'atatags-26942-62f1d2f58ec66', location: 120, formFactor: '001', label: { text: 'Publicités', }, creative: { reportAd: { text: 'Report this Ad', }, privacySettings: { text: 'Confidentialité', onClick: function() { window.__tcfapi && window.__tcfapi( 'showUi' ); }, } } }); }); […]