Scandale aux USA : le gouvernement prévient les citoyens : “bientôt, vous allez payer pour vous faire vacciner”

L’administration Biden s’apprête à ne plus acheter les vaccins et les traitements contre le Covid pour faire porter les charges sur les citoyens. Une mesure très impopulaire qui a déjà commencé à faire grincer des dents aux Etats-Unis 

Les citoyens vont-ils bientôt payer pour se faire vacciner? En tout cas, au bout de deux ans de pandémie, l’idée de faire peser sur les citoyens les coûts de la vaccination commence à prendre forme. Et d’après plusieurs sources fiables consultées par Lecourrier-du-soir.com,  le Pays de l’Oncle Sam pourrait être le premier à l’imposer.

C’est du moins l’information que notre rédaction a obtenue du très prestigieux média américain Fortune. En effet, à en croire cette source, le gouvernement américain est en train d’étudier sérieusement l’hypothèse de ne plus payer les vaccins et les traitements Covid afin que les consommateurs (les citoyens) le fassent de leur propre poche.

Ainsi, d’après Fortune qui cite le Wall Street Journal, le ministère américain de la Santé tiendra une session sur le sujet à la date du 30 août afin d’en débattre avec les autorités sanitaires compétentes. La nouvelle avait déjà été révélée il y a quatre jours par la chaîne américaine CNN.

En effet, dans une interview accordée à la chaîne américaine ces derniers jours, Ashish Jha, membre de la Task Force Covid au sein de la Maison Blanche, déclarait ceci : “l’une des choses sur lesquelles nous avons porté notre réflexion ces derniers mois est de sortir de cette crise d’urgence durant laquelle le gouvernement américain achète les vaccins, achète les traitements, achète les tests PCR. J’espère que d’ici 2023 nous assisterons à la commercialisation de tous ces produits dont certains seront mis en vente dès l’automne”.

A peine annoncée par la presse, la mesure suscite déjà l’ire des citoyens américains qui la jugent injuste. C’est du moins l’avis de l’internaute Tube Amps For Justice qui, dans un twitte posté ce 19 août, a fait exploser sa grosse colère : “Ceci est une mauvaise nouvelle. Serait-il plus sage pour le Président des Etats-Unis de changer d’avis? Il disait qu’il allait gérer le Covid avec compétence, mais la gestion (de cette crise) par son administration a été une grosse farce. Et ça continue”, s’indigne-t-il.

Pour l’épidémiologiste Elisabeth Jacobs, c’est un coup dur assené aux plus vulnérables. “L’administration Biden dit qu’il est temps de commercialiser la prévention et le traitement contre le Covid et qu’elle arrêtera d’acheter les vaccins et leurs traitements dès l’automne. Un autre coup dur pour les vulnérables”, dénonce-t-elle.