Scandale Covid : une étude révèle que le chiffre d’enfants hospitalisés a été gonflé de 40% pour semer la panique

Une étude scientifique menée par le journal Hospital Pediatrics et lue par Lecourrier-du-soir.com a conclu que plus de 40% des enfants hospitalisés en Californie ne souffrent pas de Covid-19 et que le chiffre a été gonflé pour semer la panique chez les parents et imposer des mesures de restriction dans les établissements scolaires

La vérité est-elle en train d’émerger au grand jour? Cette question se pose moins d’une semaine après la grosse révélation du média Lecourrier-du-soir.com qui s’est basée sur une information du média britannique The Telegraph, lequel a relayé il y a cinq jours les regrets des membres du Conseil Scientifique britannique qui reconnaissent avoir eu recours à la peur pour imposer des mesures de restriction totalitaires aux citoyens britanniques au tout début de la pandémie.

En effet, moins d’une semaine après cette révélation, une autre vient d’exploser et elle été révélée cette fois-ci par un média pas des moindres : Newsweek. D’après cette source, une étude menée par Hospital Pediatrics a conclu que les chiffres liés aux hospitalisations dus au Covid-19 chez les enfants ont été gonflées d’au moins 40%.

Dans son travail d’investigation, Lecourrier-du-soir.com a réussi à se procurer la version originale de l’étude qui a été mise en ligne ce 19 mai. Dans le document PDF de 16 pages lu par notre rédaction, on pouvait lire noir sur blanc : “bien que le Covid-19 soit mortel chez les enfants, les taux d’hospitalisations auraient surestimé son vrai fardeau”.

L’étude explique que sur 117 enfants hospitalisés pour Covid-19, 53 d’entre eux souffriraient d’autres maladies. Ainsi, observe l’étude, 46 d’entre eux ont été hospitalisés alors qu’ils étaient asymptomatiques, 33 d’entre eux souffraient de maladies bénignes, 9 d’entre eux souffraient de grave maladie. Interrogés, les experts dénoncent une certaine manœuvre qui consiste à faire paniquer les parents et ainsi justifier l’instauration de mesures de restriction dans le milieu scolaire.

Il convient de rappeler que ce 16 mai, Lecourrier-du-soir.com a relayé une information du média anglais The Telegraph sur les regrets des membres du Conseil Scientifique britannique qui avouent, un après le début de la pandémie, avoir eu recours à la peur pour imposer des mesures totalitaires.

Pour lire le rapport sur les hospitalisations des enfants, cliquez ici : Covid-19

Cet article est rédigé par Cheikh DIENG, auteur du livre : “Covid-19 : le monde d’après sera une dictature”. Pour acheter le livre, veuillez cliquer sur les liens suivants : Covid-19, Covid-19