Scandale en France : 15 départements refusent de payer le RSA aux non-vaccinés privés d’emploi

Les non-vaccinés seront-ils bientôt considérés comme des parias dans leur propre pays? La question a toute sa pertinence à la suite de la révélation explosive faite ce 31 octobre par plusieurs sources et selon laquelle 15 présidents de Département français refusent, dans une lettre adressée à Jean Castex, de payer le RSA aux salariés non-vaccinés privés d’emploi.

L’information, qui est en train d’être relayée en masse sur les réseaux sociaux, a été divulguée pour la première fois par le média France Bleu. En effet, d’après cette source, la lettre, à l’initiative du président du département de Loire Atlantique, demande au gouvernement de revenir sur sa décision de faire payer aux départements le RSA des salariés qui ont perdu leur emploi faute de vaccin. Pour les présidents de Département, c’est au gouvernement de mettre la main à la poche.

D’ailleurs, cité par le média Sud Ouest, le président du Conseil départemental des Landes, Xavier Fortinon, s’est attaqué au gouvernement et dénonce une “incohérence” et une “injustice”. “Nous n’avons pas encore reçu la notification de la CAF mais ça ne devrait pas tarder. L’État prend une décision qui doit être assumée par d’autres : les Départements en l’occurrence. C’est incohérent et injuste. Ce n’est pas à nous de supporter cela”, s’agace-t-il.

Parmi les départements concernés par ce refus, figure celui de la Gironde. D’ailleurs, ce 30 octobre, un communiqué de presse émis par le Conseil départemental de la Gironde s’est prononcé sur ce sujet qui risque de provoquer une immense polémique en France dans les jours qui viennent.

“Les Départements viennent d’être informés de la décision ministérielle relative au traitement des situations de suspension de contrat de travail en l’absence de passe sanitaire. La solution retenue par le gouvernement crée une inégalité dans le versement de l’allocation que nous ne pouvons pas accepter. Alors que pour tous les autres publics, la prise en compte des revenus des trois derniers mois est indispensable pour permettre le versement de l’allocation, le Gouvernement souhaite verser immédiatement et automatiquement le RSA aux salariés privés d’emploi suite à un refus de présentation du pass sanitaire, quelles que soient les ressources des trois mois précédents. Le Gouvernement met donc en place un traitement à deux vitesses dans l’octroi d’une allocation nationale d’insertion. Par ailleurs cette décision transforme le RSA en une allocation chômage déguisée ce qui n’est pas sa vocation”, s’insurge le Conseil départemental.

A peine révélée, l’affaire suscite une vive indignation sur les réseaux sociaux et fait réagir élus de gauche et de droite.

SHARE
Cheikh Tidiane DIENG est fondateur et rédacteur en chef du site www.lecourrier-du-soir.com. Diplômé de Médias Internationaux à Paris, de Langues et Marché des Médias Européens à Dijon et de Langues étrangères (anglais et espagnol) au Sénégal, ce passionné de journalisme intervient dans des domaines aussi divers que la politique internationale, l’économie, le sport, la culture entre autres. Il est aussi auteur du livre : "Covid-19 ; le monde d'après sera une dictature". Contact : cheikhdieng05@gmail.com