Scandale France : l’ANSM révèle “une surreprésentation de patients en réanimation” avec le vaccin Janssen

L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) a publié un rapport consulté par Lecourrier-du-soir.com, ce 13 septembre, soulignant “un nombre important de cas d’échec vaccinal avec le vaccin Janssen. La révélation a été faite par l’agence dans la conclusion de son rapport de 38 pages.

Ainsi, en concluant le rapport, l’ANSM précise : “depuis le début de la campagne vaccinale, 558 cas d’effets/évènements indésirables ont été déclarés et analysés pour le vaccin covid-19 Janssen® par le réseau français des Centres Régionaux de Pharmacovigilance, dont 217 graves (38,9%). Les données analysées correspondent pour la majorité à des effets indésirables attendus ou non graves, en particulier des effets de réactogénicité et des malaises majoritairement d’allure vagale”.

Et l’ANSM d’ajouter : “un signal potentiel a été mis en évidence devant un nombre important de cas d’échec vaccinal avec le vaccin Janssen®, avec des patients en réanimation ou décédés de la COVID-19, la plupart présentant des comorbidités à risque de forme grave. De plus, une alerte a été relayée par 2 CRPV (Marseille et Tours) concernant la surreprésentation de patients vaccinés par Janssen en réanimation. Le taux d’incidence des échecs notifiés est de 3,78 / 100 000 personnes vaccinées. Des investigations sont en cours.”

Dans la page 5 du rapport consacré aux caractéristiques générales des cas d’effets/événements indésirables du vaccin Janssen depuis le début de la vaccination, le rapport note : 7,8% de décès, 7,8% de mise en jeu du pronostic vital, 44,2% d’hospitalisation, 0,5% d’invalidité ou d’incapacité et 39,6% de médicalement significatif.

Les révélations n’ont pas laissé les internautes indifférents. Sur les réseaux sociaux, il y a bien eu des réactions, comme l’on pouvait s’y attendre.

Pour lire le rapport dans sa version originale, cliquez ici : Rapport ANSM