Scandale France : les députés seront en vacances et ne siègeront pas tout le mois de septembre, une première depuis 20 ans

Les députés français seront en vacances du 07 août au 03 octobre, une première depuis 20 ans. Une décision qui ne manque pas de susciter l’indignation de certains dans la classe politique française 

Une première depuis 20 ans. En France, les représentants du peuple seront en vacances à partir du 07 août et retrouveront leur sièges de députés le 03 octobre. C’est en tout cas ce qu’ont révélé plusieurs sources fiables qui citent l’entourage de Franck Riester, ministre chargé des Relations avec le Parlement.

En effet, d’après RTL qui confirme l’information, “lors de la conférence des présidents à l’Assemblée ce mardi 26 juillet 2022, le Ministre des Relations avec le Parlement Franck Riester a annoncé que, pour la première fois en 20 ans, le Parlement ne sera pas convoqué en session extraordinaire en septembre”.

La source ajoute : “le ministre a annoncé que les députés et sénateurs reprendront leurs travaux la semaine du 3 octobre, ‘afin de donner à la concertation avec les Parlementaires et avec les Français sur les textes de la rentrée tout le temps nécessaire'”. Une situation jugée inédite par l’entourage du ministre.

L’information a également été confirmée par la LCP, chaîne d’information politique et parlementaire qui, dans un twitte, nous apprend ceci : “en conférence des présidents, le ministre chargé des Relations avec le Parlement, Franck Riester, a annoncé qu’il n’y aurait pas de session extraordinaire en septembre”.

Ce 26 juillet, à l’annonce de la nouvelle, les réactions ont été nombreuses. “Que se passe t il dans notre démocratie ? Les députés ne retourneront sur les sièges de l’assemblée qu’à partir d’octobre, pour quelle raison?”, s’interroge Caterine Catz, candidate législatives pour Paris 16.

D’autres, livrant leur avis, ont adopté un temps plus cocasse. C’est notamment le cas de l’internaute Vincent Binder qui a réagi en ces termes : “Les pauvres choux. En poste depuis un mois, et déjà besoin d’un mois de vacances….”