Scandale : le président du Niger accuse la junte malienne d’avoir tué Soumeyla Maïga, ex premier ministre

Dans un twitte posté ce 21 mars, le président nigérien, Mohamed Bazoum, a implicitement accusé la junte malienne au pouvoir d’avoir assassiné Soumeyla Maïga, ex premier ministre, dont la mort en prison a été annoncée ce 21 mars

La junte malienne, une nouvelle fois, prise pour cible. Alors que le gouvernement militaire malien vient d’annoncer la suspension de la chaîne France 24 et RFI pour avoir accusé l’armée malienne (FAMA) d’exactions au nord du Mali, c’est le président du Niger, nouvel allié de la France au Sahel, qui s’en est sévèrement pris à la junte malienne à la suite de l’annonce du décès de Soumeyla Boubège Maïga en détention.

Ainsi, dans un twitte très provocateur publié sur son compte officiel, le président Mohamed Bazoum n’a pas manqué d’imputer la responsabilité à la junte malienne. Il ira jusqu’à parler ouvertement d’ “assassinat”.

SHARE
Cheikh Tidiane DIENG est fondateur et rédacteur en chef du site www.lecourrier-du-soir.com. Diplômé en Médias Internationaux à Paris, en Langues et Marché des Médias Européens à Dijon et en Langues étrangères (anglais et espagnol) au Sénégal, ce passionné de journalisme intervient dans des domaines aussi divers que la politique internationale, l’économie, le sport, la culture entre autres. Il est aussi auteur du livre : "Covid-19 ; le monde d'après sera une dictature". Contact : cheikhdieng05@gmail.com