Scandale : viré par les Gilets Jaunes, Philippot propose 300 000 euros à l’UPR pour une alliance

0
264

Florian Philippot, chef de file du mouvement Les Patriotes cité dans une grave affaire de corruption. Il aurait respectivement proposé 400 000 euros et 300 000 à Debout La France et à UPR pour figurer sur leurs listes aux Européennes

La descente aux enfers de Florian Philippot. Alors que les Européennes s’approchent à grand pas, le chef de file du mouvement Les Patriotes et ex numéro 2 du Front National risque gros. Philippot qui a perdu son poids politique depuis son départ du FN aurait proposé des sommes faramineuses pour figurer sur la liste de Debout La France de Dupont-Aignan et de l’UPR d’Asselineau.

C’est en tout cas la révélation faite il y a quelques heures par l’UPR sur sa page Facebook officielle. Lecourrier-du-soir.com vous propose la révélation intégrale dans sa version originale.

« INCROYABLE ! 🔴 AVANT DE NOUS PROPOSER 300 000 € POUR FIGURER EN N°3 SUR LA LISTE UPR (pour piquer la place de Vincent Brousseau….), PHILIPPOT AVAIT PROPOSÉ 400 000 € POUR FIGURER EN PLACE ÉLIGIBLE SUR LA LISTE DLF ANTI-FREXIT DE DUPONT-AIGNAN !
——————-
Cette révélation faite par M. Dupont-Aignan au journal l’Opinion de ce 6 mai 2019 permet a posteriori de mesurer la solidité des “convictions” de M. Philippot. On apprend en effet que l’ancien vice-président du FN a fait des pieds et des mains et a proposé 400 000 € pour être en position éligible sur la liste souverainiste de Dupont-Aignan, lequel a toujours refusé l’idée même de sortir de l’UE et de l’euro !!

➡️ Source : https://www.lopinion.fr/…/europeennes-2019-philippot-a-prop…)

➡️ Source reprise par Le Point : https://www.lepoint.fr/…/europeennes-2019-philippot-aurait-…

Ce n’est que lorsque M. Dupont-Aignan lui a fermé la porte au nez que M. Philippot a proposé un “deal” comparable à l’UPR (mais avec une somme réduite, de 400 000 abaissée à 300 000 €).

Pour accompagner cette demande, M. Philippot a eu le culot supplémentaire de se répandre à ce moment-là dans les médias et les réseaux sociaux pour critiquer l’UPR au motif que la “situation était trop grave” pour que les partisans du Frexit ne s’unissent pas, alors qu’il était prêt à s’unir avec un anti-Frexit une semaine avant !!

L’UPR ayant rejeté sa proposition (par un vote du Bureau national à l’unanimité), M. Philippot est ensuite allé nouer une alliance avec M. Barnaba, le pseudo-“gilet-jaune” :

– qui gagne 2600 € par mois sur fonds publics depuis 10 ans à ne rien faire (https://www.nouvelobs.com/…/jean-francois-barnaba-gilet-jau… )

– qui affirmait vouloir combattre le RN ((https://twitter.com/alancelin/status/1123173064177594368 )

– et qui s’était toujours exprimé auparavant en faveur d’une “autre Europe” (https://www.youtube.com/watch?v=xfxH5zplxVI )

——————-
🔴 CONCLUSION
——————-
Pour répondre à la révélation faite par M. Dupont-Aignan dans le journal l’Opinion de ce 6 mai 2019, M. Philippot se permet d’attaquer de nouveau… l’UPR, en indiquant que nous ne serions qu’une “petite boutique” souffrant de “sectarisme” !!

Pour mémoire, nous avons près de 37 000 adhérents alors que les Patriotes n’en auraient, selon des sources officieuses, que 2700 en juin 2018 (cf. https://oeilsurlefront.liberation.fr/…/extreme-droite-les-p… ) et qu’environ 3500 aujourd’hui, soit 10 fois moins que l’UPR.

Pour notre part, nous ne souhaitons pas attaquer “Les Patriotes”, ni les qualifier de “petite boutique”.

Mais nous tenons à marquer notre profond dégoût devant toute la tambouille politicarde nauséabonde de M. Philippot, destinée à sauver son seul siège et son immunité parlementaire.

  1. Philippot a ainsi voulu faire alliance avec un parti anti-Frexit, puis une semaine après avec le parti du Frexit, puis une semaine encore après avec un faux gilet-jaune militant pour une “autre Europe”…. Et le tout sans jamais consulter ses militants ni les rares élus qui lui ont fait confiance !

Ce genre de comportement est le type même de ce que rejettent les Français et se situe aux antipodes exacts de l’UPR, qui met un point d’honneur à la rectitude de comportement politique qu’elle doit à ceux qui lui font confiance. »

Rappelons que Florian Philippot qui vient de nouer une alliance avec le Gilet Jaune, Barnave, n’a obtenu que très peu de soutiens du mouvement, un mouvement qu’il a essayé de séduire dès novembre en proposant une liste Gilets Jaunes aux Européennes. Ce nouveau scandale risque de l’isoler davantage.

Pour lire l’article sur la page Facebook de l’UPR, cliquez ici UPR