Scission chez LREM : Aurélien Taché, meneur de la révolte, a démissionné et le coup d’Etat aura bien lieu !

0
453

Aurélien Taché vient de démissionner de la République En Marche (LREM), confirmant ainsi l’information selon laquelle il y aura bien une scission du parti présidentiel cette semaine et que Macron perdra sa majorité absolue à l’Assemblée nationale

Lecourrier-du-soir.com avait révélé dans un article publié ce 13 mai qu’un groupe de députés LREM allait démissionner du parti pour rejoindre un 9ème groupe parlementaire et que le parti présidentiel allait inévitablement perdre sa majorité cruciale. Cette prédiction est en train de se réaliser sous nos yeux car l’un des meneurs de cette fronde vient de démission de la LREM.

En effet, Aurélien Taché, député socialiste qui avait rejoint le parti présidentiel en 2017, a annoncé sa démission du parti ce 16 mai dans une interview exclusive accordée au JDD. Répondant à  la question de savoir pourquoi il quittait la LREM, il dira ceci : « pour que le monde d’après ne ressemble pas à celui d’avant en pire, un profond changement de logiciel est nécessaire. LREM ne peut pas l’opérer. En 2017, j’ai quitté le parti socialiste parce qu’il n’était pas capable de dépasser les frontières. Aujourd’hui, je quitte LREM exactement pour les mêmes raisons ».

« LREM n’a été capable de construire un corpus idéologique »

A la question de savoir ce qu’il reproche à LREM, il rétorque : « le mouvement n’a pas été capable de construire un corpus idéologique, de trouver des convergences avec d’autres partis ou des alliés au sein de la société. Par exemple, au lieu de réinventer les corps intermédiaires, on a voulu les faire disparaître ! LREM n’a eu cesse de répéter qu’il n’y avait point de salut en dehors d’elle, de refuser de voter tout ce qui venait des oppositions. Le mouvement ne peut donc pas apporter de réponses véritablement nouvelles à la crise et n’a pas de crédibilité pour créer des dynamiques collectives ».

A la question de savoir s’il va siéger au 9ème groupe dont on parle beaucoup ces derniers jours, Aurélien Taché n’a pas voulu donner des pistes, mais dira ceci : « si une initiative qui prolonge le jour d’après trouvait sa place à l’Assemblée nationale, j’en ferais partie. Mais, rien n’est arrêté, des discussions sont en cours. Et ce n’est pas le plus important. Ma seule motivation, c’est de contribuer à l’émergence de nouvelles forces collectives pour porter les aspirations populaires écologiques et de solidarité. Comme avec la plateforme ‘Le jour d’après’, qui réunit 66 parlementaires de différents partis ».

« Le Coup d’Etat chez LREM aura bien lieu »

Il convient de préciser que depuis que la révélation de la formation d’un 9ème groupe a surgi dans la presse, le nom d’Aurélien Taché a cité comme étant l’un des meneurs de cette fronde, avec Matthieu Orphelin qui avait démissionné de la LREM en février 2019. La naissance de ce groupe annoncée la semaine prochaine (mardi selon plusieurs sources) a été confirmée ce samedi par BFMTV et RTL.

Si les députés LREM ou apparentés quittent le parti présidentiel, celui-ci perdra automatiquement sa majorité absolue fixée à 289 députés, même s’il gagnera toujours une majorité grâce au soutien du MoDem et d’Agir. Cependant, la perte de cette majorité absolue risque d’avoir des conséquences destructrices sur le parti mais aussi sur Emmanuel Macron dont le pouvoir est de plus en plus affaibli. Le coup d’Etat chez LREM aura bien lieu.

Pour lire l’interview exclusive accordée au JDD, cliquez ici : JDD