Soulèvements populaires aux Etats-Unis : 89 hauts responsables militaires déclarent la guerre à Trump

0
447

89 ex hauts responsables de l’armée américaine défient Trump et l’accusent, dans une tribune publiée par The Washington Post, de violer la Constitution 

Le pouvoir sous Trump est extrêmement fragile et les soulèvements populaires notés ces derniers jours contre les violences policières y sont sûrement pour quelque chose. En effet, deux jours après le refus catégorique de Mark Esper, secrétaire d’Etat américain à la Défense, de déployer l’armée pour réprimer les manifestants du mouvement Black Lives Matter, c’est autour de 89 ex hauts responsables militaires de défier Trump dans une tribune publiée ce samedi par le Washington Post et lue intégralement par la rédaction du média Lecourrier-du-soir.com. 

Dans la tribune en question, on pouvait y lire : “Le président Trump continue d’utiliser un discours incendiaire au moment où beaucoup d’Américains protestent contre le meurtre illégal de George Floyd et le traitement injuste réservé au Noirs américains par notre système juridique”.

Et d’ajouter : “alors que les manifestations gagnent du terrain, l’intensité de la rhétorique du président l’est tout autant. Il est allé jusqu’à faire une promesse choquante : de déployer des militaires pour prendre le dessus sur les manifestants à travers toutes les villes du pays, avec ou sans le consentement des maires et des gouverneurs”.

“Notre armée est toujours prête à défendre la nation”

Dans leur tribune, les 89 ex responsables de l’Armée américaine accusent le président américain de violer la Constitution. “Plusieurs présidents ont, dans le passé, fait appel à l’armée pour venir en renfort aux forces de sécurité dans des temps de crise nationale (parmi eux Ulysses S. Grant, Dwight D. Eisenhower, John F. Kennedy et Lyndon B. Johnson) mais ces anciens présidents avaient eu recours à l’armée pour protéger les droits des Américains, mais pas les violer”, déplorent-ils, se disant “consternés” par la manière dont Trump est en train de trahir le serment qu’ils avaient prêté qui était de protéger le peuple au moment de s’engager dans l’armée.

D’un ton menaçant, ses ex officiers de l’armée américaine appellent désormais Trump à mettre fin à son projet de déployer des soldats dans les Etats américains. “En tant que responsables de la défense très soucieux de l’application stricte de la Constitution, de la liberté et à la justice pour tous les Américains (…), nous exhortons le président à mettre fin immédiatement à son projet de déployer des militaires dans les villes. (…) Notre armée est toujours prête à défendre la Nation. Cependant, elle ne doit jamais être utilisée pour violer les droits de celles et ceux qu’elle est censée protéger”, martèlent-ils.

Pour lire la tribune signée par 89 ex hauts officiers de l’Armée, cliquez ici : The Washington Post