Tension au Moyen-Orient : les USA accusent l’Iran d’avoir attaqué deux pétroliers saoudiens

0
270

John Bolton, conseiller de Donald Trump à la sécurité intérieure des Etats-Unis, se dit « presque certain » que l’Iran est responsable des attaques contre deux pétroliers saoudiens survenues ce 12 mai au large de Fujairah

Toutes les pistes mènent vers Téhéran. En pleine crise au Moyen-Orient, les Etats-Unis cherchent à tout prix à créer une guerre contre l’Iran. Après deux déploiements militaires impressionnants dans cette partie du monde, les Etats-Unis pointent désormais du doigt le régime iranien d’être responsable d’un grave incident qui a eu lieu il y a deux semaines.

En effet, ce 12 mai, le ministre saoudien de l’Energie, Khaled Al-Fatih, faisait état d’ « actes de sabotages » ayant visé deux pétroliers saoudiens. « Cet acte criminel pose une sérieuse menace à la sécurité maritime et affecte négativement la paix et la sécurité régionales et internationales », disait Al-Fatih avant d’assurer que les attaques n’avaient fait aucune victime.

A l’annonce de cette attaque, les questions se posaient sur l’auteur. Se sentant visé, l’Iran avait immédiatement dénoncé les attaques qu’il qualifiait d’« inquiétantes et déplorables » et avait exigé l’ouverture d’une enquête afin d’en déterminer les véritables causes surtout lorsqu’elles surviennent dans un contexte explosif.

« Les Etats-Unis ‘presque certains’ que l’Iran a attaqué les pétroliers saoudiens »

Plus d’une semaine plus tard, le gouvernement américain dit avoir la réponse. En effet, ce mercredi, dans une interview accordée à un journaliste d’Abou Dhabi, John Bolton, conseiller spécial de Donald Trump à la sécurité nationale des Etats-Unis, a désigné l’Iran comme responsable de ces attaques.

Dans l’interview, John Bolton a toutefois rassuré que depuis le déploiement militaire américain au Moyen-Orient, l’Iran n’a plus commis aucune attaque. « L’essentiel est que l’Iran et ses alliés sachent clairement que ces genres d’actions risquent de provoquer une forte réponse de la part des Etats-Unis », a martelé Bolton.

Il convient de rappeler que les relations entre les Etats-Unis et l’Iran sont devenues extrêmement houleuses ces dernières semaines. L’Iran accuse l’Arabie Saoudite, Israël et les pays du Golfe de pousser Trump à une guerre contre l’Iran, même si ce dernier ne le veut pas.