Tensions en France : en colère, les diplomates se révoltent contre Macron, une première depuis 20 ans

Les diplomates français en grève ce 02 juin, une première depuis vingt ans. Ils dénoncent la suppression de leur corps diplomatique annoncée par décret ce 16 avril

Les diplomates français en grève, une première depuis bientôt 20 ans. En effet, le 19 avril dernier, Lecourrier-du-soir.com publié sur son site un décret daté du 16 avril dans le Journal Officiel (JO) supprimant, par décret, le très prestigieux corps diplomatique. Autrement dit, les diplomates français seront désormais nommés par des hauts fonctionnaires. Une décision très conversée dénoncée, à l’unanimité, par l’opposition qui accuse le président français de vouloir instaurer le “copinage” dans un corps jusqu’ici intouchable.

“Selon les informations de franceinfo, cette réforme est vécue, au quai d’Orsay, comme un déclassement de la diplomation française. Des diplomates y voient une punition après qu’Emmanuel Macron leur a notamment reproché en 2019 de freiner sa politique de rapprochement avec la Russie. Certains considèrent également que le moment est mal choisi en pleine guerre en Ukraine et qu’il pourrait fragiliser l’action extérieure de la France. Ces diplomates redoutent la perte d’expertise sur le terrain et une possible dérive vers la politisation des nominations comme cela peut se faire aux États-Unis”, renseigne France Info.

Un mois plus tard, les diplomates ne décolèrent pas et dénoncent, dans une tribune publiée par Le Monde ce 25 mai, une “disparition de leur corps diplomatique”. “Le sentiment d’injustice est d’autant plus fort que les agents du Quai d’Orsay ont su se montrer à la hauteur, comme l’ont d’ailleurs relevé les plus hautes autorités de l’Etat, pour faire face aux crises qui secouent le monde et défendre les intérêts de la France : rapatriement des Français durant la pandémie, évacuation en Afghanistan, gestion de la guerre en Ukraine, pour ne parler que des exemples les plus récents”, déplorent les 500 signataires de la tribune.

Et de poursuivre : “Ils ne comprennent donc pas comment la position de la France sera mieux défendue par cette politique d’affaiblissement systématique du Quai d’Orsay. Dans un monde de plus en plus interdépendant, complexe et dangereux, être capable de lire et comprendre ses évolutions, d’y faire valoir nos principes et nos intérêts ne s’improvise pas.”

Pour faire entendre leurs voix, les diplomates français se sont donc mis en grève ce 02 mai. Et sur les réseaux sociaux, beaucoup d’entre eux ont expliqué les raisons qui les ont poussés à soutenir ce mouvement d’humeur.