Terrible nouvelle pour les Français : la France devra attendre 67 ans pour retrouver son niveau de dette avant Covid

D’après une étude publiée ce 20 mai par l’institut Euler Hermès et lue par Lecourrier-du-soir.com, il faudra attendre 67 ans pour que la France puisse retrouver son niveau de dette publique d’avant crise

Une terrible nouvelle pour les Français en pleine crise sanitaire. En effet, au moment où le pays connaît une crise politico-sociale sans précédent, marquée par une dette record de plus de 2 600 milliards d’euros (soit plus de 116% du PIB), la France devra attendre plus d’un demi-siècle pour retrouver son niveau de dette publique avant crise.

C’est du moins ce qui ressort d’une étude publiée ce 20 mai par l’institut Euler Hermès et intégralement lue par Lecourrier-du-soir.com. En effet, dans l’étude, Euler Hermès s’est intéressé à 7 pays européens que sont : la Belgique, le Chypre, l’Espagne, la Grèce, l’Italie, la France et le Portugal. La question soulevée par l’institut est la suivante : qui d’entre ces pays cités sera le premier à retrouver ses niveaux de dette publique d’avant crise, et ce en combien de temps?

“La France devra attendre 67 ans pour retrouver son niveau d’avant crise”

Si pour l’Allemagne, il faudra attendre les élections législatives de septembre 2021 pour se pencher sur son sort, pour la France, l’institut est plutôt pessimiste. En effet, Euler Hermès s’attend à une hausse de 22% de la dette/PIB de la France en raison du choc sanitaire et place la dette publique à 118%.

Pour Euler Hermès, cette situation est préoccupante car elle veut dire que la dette publique de la France a doublé si on compare son niveau actuel à celui de 2000. L’institut prédit un futur lugubre pour la France car, d’après l’étude consultée par Lecourrier-du-soir.com, il faudra attendre 67 ans pour que ce pays puisse retrouver son niveau pré-Covid.

“300 milliards d’euros de dette en seulement 1 année”

Les conclusions de cette étude interviennent au très mauvais moment pour Emmanuel Macron qui se prépare à briguer un second mandat à la tête de ce pays à une année de la présidentielle française. Il convient de rappeler qu’en décembre 2020, la dette publique de la France s’élevait à 2 674 milliards d’euros, soit 116,4% du PIB.

Une hausse spectaculaire de plus de 300 milliards d’euros car qu’en 2019 (une année auparavant), la dette publique de la France s’élevait, d’après l’INSEE, à 2 358,9 milliards d’euros, soit 96% du PIB. Dans son rapport, l’Insee avait souligné un endettement des régions (+0,5 milliard d’euros) en raison de la contribution des administrations publiques locales (Apul) à la dette publique à hauteur de 1,2 milliard d’euros.

Pour lire l’étude dans sa version originale, cliquez ici : Euler Hermès