Terrible nouvelle pour Poutine : les Etats-Unis interdisent à la Russie de payer sa dette en dollars

Les Etats-Unis, par le biais du Département du Trésor (ministère de l’Economie), ont annoncé, dans un communiqué rendu public ce 24 mai, qu’ils ne renouvelleront pas la licence qui doit permettre à la Russie de pouvoir rembourser ses créanciers internationaux payés par des banques américaines. Une très mauvaise nouvelle pour Moscou qui risque de connaître une récession extrêmement sévère dans un futur proche

“Provoquer l’effondrement de l’économie russe”. Tel était l’avis de Bruno Le Maire, ministre français de l’Economie dans les premiers jours ayant suivi l’invasion de l’Ukraine par les forces russes. Si en France, les déclarations de l’homme fort de Bercy avaient choqué plus d’un, ce n’est pas le cas des Etats-Unis qui assument ouvertement leur stratégie de faire tomber l’économie russe.

Et la récente décision de Washington semble le prouver. En effet, d’après plusieurs médias dont ABC News, le gouvernement américain a tout simplement décidé de plonger la Russie vers une récession économique inévitable en empêchant ce pays de payer ses créanciers internationaux.

Ainsi, selon les informations fournies par ce média, le Département du Trésor (ministère américain de l’Economie) a annoncé, dans un communiqué, qu’il n’a aucune intention de renouveler la licence qui était pourtant censée permettre à la Russie de rembourser ses créanciers internationaux via des banques américaines.

L’information a été confirmée ce 24 mai par l’agence de presse américaine, The Associated Press. Il convient de souligner que cette énième décision prise par Washington entre dans le cadre d’une série de sanctions annoncées en mars dernier par les Etats-Unis contre la Russie suite à la décision de Vladimir Poutine d’intervenir en Ukraine.

Parmi les décisions prises par l’Occident, figuraient l’expulsion de la Russie du système financier SWIFT et de la Coupe du Monde de football qui doit se dérouler cette année au Qatar, la fin de l’achat de gaz et de pétrole russe mais aussi l’expulsion de représentants diplomatiques russes jusque-là en mission aux Etats-Unis ou en Europe.

Pour rappel, Vladimir Poutine avait déclenché une intervention militaire le 24 février dernier en Ukraine. Justifiant cette action qualifiée de “criminelle”, l’homme fort du Kremlin avait parlé de “dénazifier et démilitariser” l’Ukraine. Quelques jours plus tard, face à la presse, le président avait expliqué sa décision par la nécessité de protéger la population russophone du Donbass, persécutée depuis des années par Kiev.

SHARE
Cheikh Tidiane DIENG est fondateur et rédacteur en chef du site www.lecourrier-du-soir.com. Diplômé en Médias Internationaux à Paris, en Langues et Marché des Médias Européens à Dijon et en Langues étrangères (anglais et espagnol) au Sénégal, ce passionné de journalisme intervient dans des domaines aussi divers que la politique internationale, l’économie, le sport, la culture entre autres. Il est aussi auteur du livre : "Covid-19 ; le monde d'après sera une dictature". Contact : cheikhdieng05@gmail.com