Exclusif : le Maroc, l’Arabie Saoudite et le Qatar seraient prêts à normaliser avec l’Etat d’Israël

0
183

Le Maroc pourrait faire partie d’un groupe de pays arabes qui annonceront très prochainement leur normalisation avec l’Etat d’Israël, d’après le ministre israélien des renseignements

Le Maroc est-il sur le point de normaliser ses relations diplomatiques avec Israël? La rumeur court depuis août dernier lorsque des sources proches du gouvernement israélien avaient révélé que le royaume chérifien s’apprêtait à normaliser avec l’Etat Hébreux. L’Etat marocain avait formellement démenti, mais trois mois plus tard, la probabilité d’une normalisation n’a jamais été aussi forte.

Et cette fois-ci, c’est le ministre israélien des renseignements qui le dit. En effet, plusieurs médias israéliens, dont i24.com, ont fait savoir ce 2 novembre que Rabat pourrait faire partie d’un groupe de pays arabes à annoncer très prochainement une normalisation avec Israël. Parmi ces pays, figurent : l’Arabie Saoudite et le Qatar. Selon Eli Cohen, ministre israélien des renseignement, le Maroc fait bien partie de cette liste.

Il convient de souligner que ce n’est pas la première fois que cette rumeur alimente la chronique. En effet, en août dernier, le média israélien, Times Of Israel avait fait la révélation citant le média Kan. La même information avait été relayée par  i24.com. Le média israélien citait une autorité des Emirats Arabes Unis qui avait déclaré : “les deux Etats (Israël et le Maroc) ont des relations très intenses basées sur le commerce, l’économie et le tourisme”.

“Nous refusons toute normalisation avec l’entité sioniste”

D’après la même source, cette normalisation pourrait améliorer les relations entre Rabat et Washington au moment où le Maroc cherche désespérément à obtenir la reconnaissance (de la part des Etats-Unis) de sa souveraineté sur le Sahara Occidental, territoire qu’il occupe depuis 1975.

Cependant, quelques jours après la révélation, Saad-Eddine El Othmani, premier ministre marocain et chef de file du PJD  (Parti de la Justice et du Développement) avait rejeté toute normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et l’Etat d’Israël. “Nous refusons toute normalisation avec l’entité sioniste”, avait-t-il martelé, ajoutant qu’une telle normalisation serait donner un passe-droit aux violation des droits du peuple palestinien.